MENU   

« Décadrages 26-27 »

Drones, cartographie et images automatisées

Couverture du livre Décadrages 26-27 par Collectif

AmazonFnacPriceMinister

Collectif

Type
Etudes
Sujet
Théorie
Mots Clés
avenir du cinéma, numérique
Année d'édition
2014
Editeur
Décadrages
Collection
(hors collection)
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 204 pages • 16,00 €
20 x 21 cm
ISBN
978-2-9700668-8-0
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Le dossier «Drones, cartographie et images automatisées » aborde la production d'images par ces technologies – les satellites, les sondes spatiales, Google Maps, les caméras de surveillance, les téléphones portables ou les drones – afin d'en interroger les implications à des niveaux très divers. En analysant la représentation de ces dispositifs de surveillance dans le cinéma d'action hollywoodien, Alain Boillat examine autant l'expression implicite des angoisses suscitées par l’utilisation de ces technologies à travers leur manifestation diégétique que leurs caractéristiques visuelles et narratives, en insistant sur l’interconnexion entre les propriétés des machines figurées et le support médiatique qui les représente : le cinéma lui-même. En retraçant leur généalogie dans le cinéma de science-fiction et en analysant leur utilisation exponentielle dans le cinéma dominant depuis les attaques du 11 septembre 2001, l’auteur propose une étude systématique des enjeux multiples que posent ces entités machiniques autonomes. Selim Krichane questionne le statut de l’image photographique au sein du système de cartographie Google Maps, interrogeant le régime scopique spécifique de ce type d’interfaces, dans lesquelles visualisation et modélisation tendent à converger. A travers un prisme théorique issu du champ des nouveaux médias, Krichane évalue le statut de ces réali- tés générées par des algorithmes, afin d’appréhender le rôle du spectateur humain dans cette économie automatisée. Claus Gunti quant à lui interroge diverses pratiques artistiques basées sur l’utilisation de photographies enregistrées par des machines (sondes spatiales, drones ou Google Street View) et de démarches basées sur des images préexistantes tirées d’internet, esquissant les implications esthétiques et politiques de l’image automatisée dans le champ de l’art contemporain. Par son intervention photographique Shooting animals, réalisée dans le cadre d’un projet de recherche de master à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne, Laurence Kubski questionne les particularités techniques et les règles déontologiques présidant à la réalisation de documentaires animaliers; son travail révèle l’étonnante proximité visuelle, terminologique ou technologique entre l’univers de la chasse et celui de la capture d’images. A travers un examen de la notion de responsabilité dans la tradition républicaine, Marc-André Weber introduit une réflexion éthique sur l’emploi de drones dans les conflits armés. Retraçant les origines de la dépolitisation de la guerre et de sa dimension spectaculaire, l’auteur pointe le rôle de la déresponsabilisation du citoyen, cause principale de ces développements. Quant à Joël Vacheron, il interroge la prolifération de technologies de gestion informatique de flux vidéo dans le cadre de pratiques de surveillance (reconnaissance faciale, etc.). Sa réflexion se concentre sur le constat de la transformation graduelle de la fonction strictement informationnelle de la vidéosurveillance en acte décisionnel automatisé et autonome, qui évacue progressivement le facteur humain de son économie. Enfin, l’article de Derek Gregory traduit de l’anglais établit une topographie du drone dans un contexte militaire, évaluant la dimension disruptive des espaces multiples – centres de contrôle aux Etats-Unis, pays surveillés ou zones attaquées, corps des victimes, espaces juridiques, etc. – qui participent à son fonctionnement.

Voir le site internet de l'éditeur Décadrages

> Sur un thème proche :

Fondu au noir : Le film à l'heure de sa reproduction numérisée

Fondu au noir (2013)

Le film à l'heure de sa reproduction numérisée

de Guillaume Basquin

Sujet : Théorie

Faux raccords : La coexistence des images

Faux raccords (2010)

La coexistence des images

de Elie During

Sujet : Théorie

La fin du cinéma ?: Un média en crise à l'ère du numérique

La fin du cinéma ? (2013)

Un média en crise à l'ère du numérique

de André Gaudreault et Philippe Marion

Sujet : Généralités

Et pourtant ils tournent...: Economie du cinéma à l'ère numérique

Et pourtant ils tournent... (2011)

Economie du cinéma à l'ère numérique

de Joëlle Farchy

Sujet : Economie

Le Cinéma critique : De l'argentique au numérique, voies et formes de l'objection visuelle

Le Cinéma critique (2010)

De l'argentique au numérique, voies et formes de l'objection visuelle

Collectif

Sujet : Généralités

Virtuel ?: À l'ère du numérique, le cinéma est toujours le plus réaliste des arts.

Virtuel ? (2008)

À l'ère du numérique, le cinéma est toujours le plus réaliste des arts.

de Angel Quintana

Sujet : Généralités

Images numériques ? : Leurs effets sur le cinéma et les autres arts

Images numériques ? (2014)

Leurs effets sur le cinéma et les autres arts

Collectif dir. Caroline Renard

Sujet : Technique > Toutes les techniques

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

12633 livres recensés   •   (c)2014-2018  Livres-Cinema.info   •