MENU   

« Jean Rouch »

Couverture du livre Jean Rouch par Maxime Scheinfeigel

AmazonFnac
PriceMinister

de Maxime Scheinfeigel

Type
Biographies
Sujet
RéalisateurJean Rouch
Mots Clés
Jean Rouch, documentaire, ethnologie
Année d'édition
2008
Editeur
CNRS
Collection
Cinéma & audiovisuel
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 240 pages • 25,35 €
13,5 x 22 cm
ISBN
978-2-271-06643-5
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Inventeur du ciné-transe, cinéaste français inclassable, auteur d'environ 140 films dont les indépassables Moi, un Noir et Cocorico ! Monsieur Poulet, Jean Rouch s'impose comme l'un des grands créateurs contemporains. Rouch «n'a jamais été vraiment identifié comme appar­tenant à la communauté des cinéastes professionnels. C'était un franc-tireur. Un ethnologue cinéaste... Un far­ceur sympathique», écrit Michel Marie dans sa Préface. À quel genre appartiennent ses oeuvres ? Documentaire ou fiction ? Quelle est la part d'improvisation ? Quels choix techniques sont privilégiés ? Quelle parenté réelle ces films entretiennent-ils avec la Nouvelle Vague ? Quelle est sa postérité : Pasolini, Depardon ? Maxime Scheinfeigel, familière de l'univers de ce cinéaste, nous offre ici une monographie nourrie et sensible de Jean Rouch, un esprit universel au carrefour des cul­tures. Maxime Scheinfeigel enseigne à l'université de Montpellier, elle est historienne du cinéma. Elle a publié Les Ages du cinéma (2002).

Biographie de l'auteur :
Maxime Scheinfeigel enseigne à l'université de Montpellier, elle est historienne du cinéma. Elle a publié Les Âges du cinéma (2002).

Extrait :
Extrait de l'introduction :

Jean Rouch est l'auteur d'environ cent quarante films. Son premier opus, Au Pays des mages noirs (1947) et le dernier, Le Rêve plus fort que la mort (2002) se regardent aux deux extré­mités d'une oeuvre désormais achevée et paraissent ainsi enclore son cinéma dans un registre spécifique : l'anthropologie filmique. Les autres titres apportent deux précisions capitales : la majorité des films a été tournée en Afrique de l'Ouest et a pour objet l'observation ethnographique de faits rituels ou coutumiers. Le terrain d'observation privilégié et presque exclusif de Rouch a été en effet une vaste région subsaharienne dont il a conçu dès l'abord une approche spécialisée en s'intéressant aux rituels de possession, fortement ancrés dans la tradition spirituelle des sociétés animistes. Il a ainsi contribué de manière marquante à l'ethnographie africaine par le cinéma. Mais la démarche de Rouch n'est pas si cadrée. Très tôt il déborde les limites de cette spécialité scientifique du cinéma documentaire. En 1954 il réalise deux films s'inscrivant en effet dans un autre registre que celui du cinéma ethnographique proprement dit. Il s'agit de Jaguar, une première oeuvre de fiction pourtant tournée selon des méthodes strictement documentaires et Les Maîtres fous, un court-métrage notoire dont la dimension sociologique et politique déplace les enjeux habituels de l'observation ethnographique. En fait, dès ses débuts de réalisateur, Jean Rouch excelle à brouiller les cartes du jeu initial qu'il a entre les mains. Il les déplace, les renverse, invente de nouvelles relations entre elles. C'est ainsi notamment que le compte rendu ethno­graphique devient l'expression d'une poétique personnelle d'approche des autres, les étrangers des lointaines contrées exotiques que le cinéma ethnographique a l'habitude d'observer selon un protocole d'approche scientifique bien établi, institutionnel. Or, à cet égard, Rouch bouleverse le travail documentaire du cinéma ethnographique dans une intention précise : faire en sorte que la voie soit toujours ouverte à la fiction. C'est dire que ce cinéaste atypique, échappant à sa condition originaire, tout en ne cessant pourtant de la reconduire, appartient autant à la communauté scientifique qu'à celle des artistes du cinéma. Dans ce livre, il est surtout question de la seconde même si la première n'est pas ignorée. Y est en effet évoqué Y auteur de cinéma que Rouch est devenu film après film, dans une période qui voit la Nouvelle Vague justement promouvoir «la politique des auteurs».
Tout commence donc avec l'ethnologie. Suivant la lancée de son premier tournage sur le terrain en 1946, Jean Rouch continue à réaliser des films destinés à documenter le discours ethnologique. Par exemple, Marcel Griaule, l'ethnologue «découvreur» du pays dogon est à l'initiative de Cimetière dans la falaise (1950), le premier film jamais réalisé sur un rituel funéraire dogon. Rouch va même jusqu'à confirmer sa vocation scientifique en rédigeant sous la direction de Marcel Griaule, une thèse consécutive à sa découverte de l'altérité des sociétés africaines animistes, soutenue en 1953 et intitulée : Essai sur la religion et la magie.

Voir le site internet de l'éditeur CNRS

> Du même auteur :

Un film peut en cacher un autre : Orson Welles, André Téchiné, Béla Tarr, Lasse Hallström, Leos Carax

Un film peut en cacher un autre (2017)

Orson Welles, André Téchiné, Béla Tarr, Lasse Hallström, Leos Carax

de Maxime Scheinfeigel

Sujet : Théorie

Les âges du cinéma: Trois parcours dans l'évolution des représentations filmiques

Les âges du cinéma (2003)

Trois parcours dans l'évolution des représentations filmiques

de Maxime Scheinfeigel

Sujet : Théorie

> Sur un thème proche :

Jean Rouch: Cinéma et anthropologie

Jean Rouch (2009)

Cinéma et anthropologie

Collectif dir. Jean-Paul Colleyn

Sujet : Réalisateur > Jean Rouch

Modernité et documentaires: Une mise en cause de la représentation

Modernité et documentaires (2010)

Une mise en cause de la représentation

de Marie-Jo Pirron-Moinel

Sujet : Genre > Documentaire

Le Court Métrage français de 1945 à 1968: Tome 2, Documentaire, fiction: allers-retours

Le Court Métrage français de 1945 à 1968 (2008)

Tome 2, Documentaire, fiction: allers-retours

de Antony Fiant et Roxane Hamery

Sujet : Pays > France

Cinéma du réel : Avec Imamura, Ivens, Malle, Rouch, Storck, Varda et le ciné-journal de Depardon

Cinéma du réel (1988)

Avec Imamura, Ivens, Malle, Rouch, Storck, Varda et le ciné-journal de Depardon

de Claire Devarrieux et Marie-Christine de Navacelle

Sujet : Genre > Documentaire

Tourisme culturel sur les traces de Pierre Perrault: Étude ethnologique à l'Île aux Coudres

Tourisme culturel sur les traces de Pierre Perrault (2010)

Étude ethnologique à l'Île aux Coudres

de Pascal Huot

Sujet : Réalisateur > Pierre Perrault

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

12487 livres recensés   •   (c)2014-2018  Livres-Cinema.info   •