MENU   

« L'École de Barcelone »

Un cinéma d'avant garde en Espagne sous le franquisme

Couverture du livre L'École de Barcelone par Jean-Paul Aubert

AmazonFnac
PriceMinister
Amazon

de Jean-Paul Aubert

Type
Etudes
Sujet
PaysEspagne
Mots Clés
Espagne, avant-garde, années 60, histoire du cinéma, mouvement, Nouvelle Vague, Vicente Aranda, Ricardo Bofill
Année d'édition
2009
Editeur
L'Harmattan
Collection
(hors collection)
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 314 pages • 29,50 €
15,5 x 24 cm
Egalement disponible en format eBook.
ISBN
978-2-296-09247-1
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Dans l'Espagne des années soixante et jusqu'au début des années soixante-dix, l'Ecole de Barcelone fédère de jeunes réalisateurs qui ont pour noms Vicente Aranda, Joaquin Jorda, Gonzalo Suarez, Jacinto Esteva, Carlos Duran, Ricardo Bofill, José Maria Nunes ou Pere Portabella. Les unissent une même détestation du franquisme et un même désir de libérer le cinéma espagnol des carcans institutionnels et esthétiques qui l'étreignent. Ce mouvement, dont l'émergence coïncide avec une renaissance des arts en Catalogne, naît en réaction à un état de crise du cinéma espagnol, pour une part compromis avec la dictature, pour l'autre enlisé dans le réalisme social. Mais il plonge aussi ses racines dans le terreau fécond d'une modernité qui traverse le siècle et dont il entend perpétuer les postulats esthétiques et éthiques. Bien qu'éphémère, l'Ecole de Barcelone aura marqué les esprits. Elle aura été le laboratoire d'une expérimentation esthétique probablement sans précédent dans l'Histoire du cinéma espagnol. Elle correspond à l'un de ces rares moments de l'Histoire où la quête de modernité et le désir d'expérimenter furent portés par un élan collectif. Encouragée dans son audace par la découverte du néoréalisme italien et de la Nouvelle Vague française, l'Ecole de Barcelone a prétendu, à son tour, réinventer le cinéma.

Biographie de l'auteur :
Jean-Paul Aubert est maître de conférences à l'université de Nice Sophia Antipolis. Il enseigne dans le département d'études ibériques et ibéro-américaines et mène ses recherches au sein du CIRCPLES (EA 3159). Il est l'auteur d'un ouvrage paru en 2001 aux éditions L'Harmattan : Le Cinéma de Vicente Aranda. Pour une esthétique du personnage filmique Paris, 2001). Il a codirigé avec Jean-Claude Seguin un volume collectif consacré à Carlos Saura, De Goya à Saura. Echos et résonances (Lyon, Grimh, 2005).

Voir le site internet de l'éditeur L'Harmattan

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Les enjeux du cinéma espagnol: De la guerre à la postmodernité

Les enjeux du cinéma espagnol (2010)

De la guerre à la postmodernité

Collectif dir. Vicente Sanchez-Biosca et Vicente J. Benet

Sujet : Pays > Espagne

L'Auteur de cinéma: Histoire, généalogie, archéologie.

L'Auteur de cinéma (2013)

Histoire, généalogie, archéologie.

Collectif dir. Christophe Gauthier, Dimitri Vezyroglou et Myriam Juan

Sujet : Histoire du cinéma

Littérature et cinéma, allers-retours:Culture hispanique contemporaine

Littérature et cinéma, allers-retours (2014)

Culture hispanique contemporaine

Collectif

Sujet : Pays > Espagne

Le Cinéma espagnol: 250 films incontournables de la cinématographie hispanique et latino-américaine, du cinéma sonore à nos jours

Le Cinéma espagnol (2011)

250 films incontournables de la cinématographie hispanique et latino-américaine, du cinéma sonore à nos jours

de Antxon Salvador

Sujet : Pays > Espagne

12778 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •