MENU   

« Les titres de film »

Economie et évolution du titre de film français depuis 1968

Couverture du livre Les titres de film par Noëlle Rouxel-Cubberly

AmazonFnac
PriceMinister

de Noëlle Rouxel-Cubberly

Type
Etudes
Sujet
Sociologie
Mots Clés
sociologie, perception, interprétation
Année d'édition
2011
Editeur
Michel Houdiard
Collection
(hors collection)
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 162 pages • 18,00 €
15 x 24 cm
ISBN
978-2-35692-062-1
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Le titre à voir, ce peut être celui du film dont on parle et qu’on invite ainsi à voir. Ou encore le titre même de ce film qu’on se propose de voir d’un peu plus près, d’analyser, un titre à démasquer. Ou bien encore le “titre-avoir”, au sens économique du terme, titre filmique considéré comme valeur économique, comme capital. Un titre à avoir qui deviendrait aussi un titre à déjouer. Enfin, un titre visiblement inspiré de l’article de Derrida, “Titre (à préciser)” ouvrant une réflexion sur les titres de films français contemporains et de leur interprétation théorique. Si la titrologie littéraire a déjà ses maîtres – citons Leo Hoek, Claude Duchet, le Groupe µ mais également Gérard Genette pour l’importance de leurs contributions au débat – on s’est relativement peu interrogé sur les titres de film pourtant omniprésents dans notre paysage culturel. Cette réflexion, basée sur l’idée du titre comme (fausse) monnaie d’échange, se nourrit de diverses approches (sémiotique, psychanalytique, théorie de l’échange et théorie de la relation). Sont examinés tout d’abord la nature du titre de film, ses spécificités et ses fonctions, puis l’économie de son rapport culturel et poétique au cotexte. Une étude de cas portant sur les titres de comédies psychosociales françaises des années 1970 et des années 1990 vient illustrer le propos. Car le titre de film compte/conte en lettres des valeurs maîtresses dans notre perception du monde, et plus encore dans l’interstice qui le sépare du cotexte : le titre de film serait donc sémantiquement porteur de valeurs idéologiques mais représenterait aussi un miroir (déformant) de notre consommation culturelle.

Voir le site internet de l'éditeur Michel Houdiard

> Sur un thème proche :

Les oeuvres cultes : entre la transgression et la transtextualité

Les oeuvres cultes (2009)

entre la transgression et la transtextualité

de Danielle Aubry et Gilles Visy

Sujet : Sociologie

Le Cinéma populaire et ses idéologies: L'Homme et la société n° 154

Le Cinéma populaire et ses idéologies (2005)

L'Homme et la société n° 154

de Nicole Beaurain

Sujet : Sociologie

La Direction de spectateurs:Création et réception au cinéma

La Direction de spectateurs (2015)

Création et réception au cinéma

Collectif dir. Dominique Chateau

Sujet : Sociologie

Le Cinéma, une douce thérapie : De soi à l'écran, de l'écran à soi

Le Cinéma, une douce thérapie (2015)

De soi à l'écran, de l'écran à soi

de Patrice Gilly

Sujet : Sociologie

L'art des foules : Théories de la réception filmique comme phénomène collectif en France (1908-1930)

L'art des foules (2011)

Théories de la réception filmique comme phénomène collectif en France (1908-1930)

de Emmanuel Plasseraud

Sujet : Sociologie

Pourquoi est-on déçu par un film au cinéma ? : Microsociologie et typologies de la déception

Pourquoi est-on déçu par un film au cinéma ? (2007)

Microsociologie et typologies de la déception

de Michaël Pino

Sujet : Sociologie

Le Cinéma en situation: Expériences et usages du film

Le Cinéma en situation (2012)

Expériences et usages du film

Collectif dir. Laurent Creton, Laurent Jullier et Raphaëlle Moine

Sujet : Théorie

12633 livres recensés   •   (c)2014-2018  Livres-Cinema.info   •