MENU   

« L'ado, la folle et le pervers »

Images et subversion gay au cinéma

Couverture du livre L'ado, la folle et le pervers par Marc-Jean Filaire

AmazonFnac
PriceMinister

de Marc-Jean Filaire

Type
Essais
Sujet
Sociologie
Mots Clés
homosexualité, représentation
Année d'édition
2008
Editeur
H&O
Collection
Essai
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 216 pages • 16,00 €
15 x 22,5 cm
ISBN
978-2-84547-184-9
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Quelles images de l'homosexualité le cinéma donne-t-il à voir ? Quelles représentations fonde-t-il dans l'esprit des spectateurs ? A l'heure du Pacs en France et du mariage gay dans d'autres pays d'Occident, il est pertinent de se demander comment le cinéma a participé à l'évolution des mentalités ou, au contraire, à l'immobilisme idéologique. De Luchino Visconti à Cyril Collard, de Cabaret à Priscilla, de Michel Serrault à Tony Ward, les images des homosexuels au cinéma sont multiples et aucune d'entre elles ne peut se prévaloir de cerner ce qu'est l'homosexualité dans sa totalité. La folle maniérée, le pervers manipulateur et l'adolescent en crise identitaire constituent, certes, les clichés les plus rebattus mais ils ne peuvent suffire à définir l'ensemble des idées sur lesquelles s'est construite l'image d'une sexualité en marge des modèles sociaux. À l'aide d'études filmiques détaillées, cet ouvrage établit une typologie des figures qui ont entretenu jusqu'à nos jours une vision réductrice des homosexuels sans oublier celles, souvent plus discrètes, qui ont subverti les schémas simplificateurs ou dégradants, tout en offrant aux gays les premiers supports de reconnaissance. Enseignant en Lettres modernes à l'université de Nîmes, Marc-Jean Filaire est l'auteur de nombreux articles consa­crés au cinéma et, en particulier, à des films de Tim Burton, Shohei Imamura, Ang Lee, Roman Polanski (Roman Polanski, L'art de l'adaptation, L'Harmattan, ouvrage collectif) ou d'animation. Il collabore également au site Les Toiles roses.

Extrait :
Extrait de l'introduction :

Il peut sembler étrange qu'en un temps où l'évolution sociale accorde une visibilité de plus en plus grande aux homosexuels il paraisse des livres susceptibles de décrier les images cinématographiques anciennes et nouvelles de ces hommes qui aiment les hommes. Ne faudrait-il pas se satisfaire du progrès lent et hésitant qui se dessine en ce début de troisième millénaire ? Si l'on était certain que ce progrès est universel et continu, bien des livres seraient inutiles, il suffirait d'attendre avec patience ; cependant, les changements sociaux et moraux évoluent de manière peu prévisible et les homosexuels constatent que les images qui circulent sur leur représentation sont aussi des reflets partiaux d'une appréhension liée à un contexte culturel, des clichés. Aujourd'hui, une multiplicité d'images de gays coexiste en une nébuleuse où les gens puisent afin de se représenter l'homosexualité mais tout le monde n'a pas accès de la même manière à ces stéréotypes puisque certains sont plus ou moins visibles hors du circuit des espaces communautaires; sachant le rôle que joue le cinéma dans la diffusion de ces images, il est indéniable que la folle et le séropositif sont des types de personnage mieux connus du grand public que le bisexuel ou le transgenre, malgré une présence croissante grâce à la libéralisation des idées et la multiplication des supports médiatiques. Toutefois, s'il est évidemment salutaire pour la liberté des homosexuels d'être nettement plus visibles sur les écrans de cinéma et de télévision, il ne faut pas être aveugle sur les répercussions d'un courant qui est passé d'une invisibilité quasi complète à une visibilité soudaine, laquelle n'est pas sans arrière-pensées commerciales dans un monde d'images où tout ce qui est à la mode se vend bien.
Prendre le temps d'observer la manière dont le cinéma s'est constitué comme un miroir idéologique au cours du XXe siècle, c'est aussi comprendre pourquoi les progrès sociaux semblent si lents. Avant toute analyse des diverses images qui ont circulé et circulent encore sur les homosexuels dans les films, il est à propos de définir la notion d'image et de cerner son fonctionnement au sein d'une fiction narrative.

Voir le site internet de l'éditeur H&O

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

12633 livres recensés   •   (c)2014-2018  Livres-Cinema.info   •