MENU   

« Le Café d'après Goldoni »

Couverture du livre Le Café d'après Goldoni par Rainer Werner Fassbinder

AmazonFnac
PriceMinister

de Rainer Werner Fassbinder

Type
Roman
Sujet
Divers
Mots Clés
Rainer Werner Fassbinder
Année d'édition
1997
Editeur
L'Arche
Collection
Scène ouverte
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 72 pages • 12,00 €
10,5 x 17 cm
ISBN
978-2-85181-051-9
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Entre un café et un tripot, des habitants de Venise font des affaires, jouent, se disputent, se jalousent, se trompent, se volent, se menacent. Mais trahisons et malhonnêtetés n'empêchent pas que tout finisse par rentrer dans l'ordre et que les couples un moment désunis ne se reforment. Chez Fassbinder, le grand perdant n'est plus, comme dans la pièce de Goldoni, don Marzio, la mauvaise langue convaincue de délation, mais Trappolo, le valet au coeur trop tendre, que son affection pour le jeune et bel Eugenio amène à montrer imprudemment le magot qu'il cachait.

Quatrième de couverture :
«Quand je composai la présente comédie, je la fis avec le Brighella et l'Arlequin, et elle eut partout, à vrai dire, un très heureux accueil. Malgré cela, au moment de la livrer à l'impression, j'ai cru mieux servir le public en la rendant plus universelle, en y changeant en Toscans non seulement les deux personnages susdits, mais encore trois autres, qui parlaient en dialecte vénitien. [...]Cette comédie a des personnages si universels que partout où elle a été représentée, on la croyait faite sur le modèle d'originaux que l'on reconnaissait. Le Médisant entre autres trouva son prototype partout, et il me fallut parfois supporter, bien qu'innocent, le reproche de l'avoir copié poussé par la malignité. Non, certes, je ne suis pas capable de cela.Mes personnages sont humains, vraisemblables et peut-être vrais, mais je les tire de la foule universelle des hommes, et le hasard veut que quelqu'un se reconnaisse en eux. Quand cela arrive, ce n'est pas ma faute si le personnage mauvais ressemble au vicieux ; mais c'est celle du vicieux qui pour son malheur se trouve attaqué par le personnage que je dépeins.»Carlo Goldoni.

Voir le site internet de l'éditeur L'Arche

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

13033 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •