MENU   

« Le cinéma fait sa littérature »

Etude de la réception de la littérature par le cinéma

Couverture du livre Le cinéma fait sa littérature par Michel Serceau

AmazonFnac

de Michel Serceau

Type
Etudes
Sujet
TechniqueAdaptation
Mots Clés
adaptation, littérature, théorie
Année d'édition
2019 (20 novembre 2019)
Editeur
Classiques Garnier
Collection
Recherches cinématographiques
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 536 pages • 59,00 €
15 x 22 cm
ISBN
978-2-406-08646-8
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Qu'est-ce que le cinéma doit à la littérature ? Cette question, qui déborde de loin le cadre de l'adaptation, relève des études de réception. Le présent ouvrage examine donc ce que le cinéma a effectivement pris en compte des formes et genres de la littérature, de ses auteurs, quels qu'ils soient.

Egalement en format relié : ISBN 9782406086475

Biographie de l'auteur :
Michel Serceau, docteur d'État, professeur émérite, est l'auteur notamment de L'Adaptation cinématographique des textes littéraires ; Étudier le cinéma ; Le Cinéma et l'Imaginaire ; Le Mythe, le Miroir et le Divan ; Y a-t-il un cinéma d'auteur ?

Sommaire :
AVERTISSEMENT 7
INTRODUCTION 9
DES RELATIONS SÉMIOTIQUES ET NON LINGUISTIQUES 23
L’impasse de la littérarité
et de la cinématographicité 23
Cinéma et théâtre.
Une greffe hasardeuse 32
Cinéma et poésie. Histoire et raisons d’une impossible mariage 55
De la saga au péplum. La survie de l’épos 85
Cinéma et roman. La greffe d’un mode plus que d’un genre 99

DES ANTIQUES AUX MODERNES
La réception du théâtre par le cinéma 117
La faible réception des tragédies et drames antiques et classiques 120
La faible réception des dramaturges modernes 128
La réception de la comédie classique 134
La prégnance du théâtre de boulevard 136
Le théâtre dans les grandes filmographies.
Convergences et divergences 142
La place et le poids du théâtre dans le cinéma français 143
La place et le poids du théâtre dans le cinéma italien 155
La place et le poids du théâtre dans le cinéma américain 159
Le théâtre dans deux filmographies non-occidentales 167
La place et le poids du théâtre dans le cinéma égyptien 167
La place et le poids du théâtre dans le cinéma japonais 173

DES CLASSIQUES AUX MODERNES
La réception du roman par le cinéma 179
Le cinéma allogéne aux classiques, aux modernes, aux révolutions et à la déconstruction du roman 180
La réception de la littérature antique et de la littérature médiévale 187
La faible fortune cinématographique du roman classique 190
La faible fortune cinématographique des modernes. 206
La réception du roman naturaliste 208
Du roman-feuilleton au roman prolétarien en passant par le sérial.
Quelle réception du roman populaire ? 211
La réception du roman historique, d’aventure et de leurs avatars (exotisme, orientalisme…) 221
La réception du roman policier 226
La réception de la littérature de science-fiction 233
La réception de la littérature fantastique 236
Le roman dans trois grandes cinématographies occidentales. Convergences et divergences 242
La place et le poids du roman dans le cinéma français 245
La place et le poids du roman dans le cinéma italien 262
La place et le poids du roman dans le cinéma américain 271
Le roman dans deux filmographies non occidentales 280
La place et le poids du roman dans le cinéma égyptien 280
La place et le poids du roman dans le cinéma japonais 287
L’universalité est l’exception et non la règle 291

LA PART DE LA LITTÉRATURE DANS LES ŒUVRES DES GRANDS CINÉASTES…
Et de quelques autres auteurs 293
Des ratios très variables 300
Des filmographies indigènes, voire autistes 309
Les classiques pas davantage que les modernes 316
La qualité des adaptations ne dépend pas de la qualité des textes littéraires 323
L’art difficile de la transposition. De quelques réussites et de quelques échecs 329
L’intertextualité plus que l’adaptation 337

LE CINEMA RÉANCRE LA LITTÉRATURE DANS L’ÉPISTÉMOLOGIE DU SIGNIFIÉ 343
Plusieurs formes, niveaux et degrés de réception 343
Le corps plus que l’âme ? 353
La parodie comme forme de réception 362
Variations, suites et préquelles 378
Texte/intertexte/métatexte 385

LE CINÉMA SUR LA PENTE DU MYTHOS PLUS QUE DU LOGOS, ÉCHO DES GRANDES QUESTIONS CIVILISATIONNELLES ET MIROIR DE LA PSYCHÉ COLLECTIVE 401
La vie dans le cinéma des grands thèmes, motifs et figures littéraires.
Synchronies et asynchronies avec la littérature, dyschronies, uchonies 406
La question de la cité. Le cinéma sur la pente de la dystopie 417
La question du mal 424
De Mabuse aux superhéros : les figures du mal et leurs antonymes 424
De Faust à Frankenstein, les avatars de Prométhée 431
La contre-figure du héros civilisateur, Orphée 435
La question de la violence 439
De quelques représentations 439
Face à la violence, les figures d’Électre et Antigone 444
La question de l’amour 458
Les figures du séducteur 460
Les figures de la séductrice 464
Les figures du couple : la prégnance de Roméo et Juliette 467
L’exacerbation de quelques questions anthropologiques qui ne sont pas toujours au premier plan dans la littérature, un exemple. La figure du double 479
Le texte cinématographique de l’autre et la fonction cathartique du cinéma 480
De Janus aux frères ennemis : la vulgarisation de l’archétype du double 486
Du cinéma de genre au cinéma d’auteur : la revification de l’archétype du double 491

CONCLUSION
Un signifié allogène aux arts institués 495
BIBLIOGRAPHIE 503
INDEX DES ÉCRIVAINS ET CINÉASTES 511

Voir le site internet de l'éditeur Classiques Garnier

> Du même auteur :

Il ne suffit pas d'être auteur : Qu'est-ce qu'un grand cinéaste ?

Il ne suffit pas d'être auteur (2014)

Qu'est-ce qu'un grand cinéaste ?

de Michel Serceau

Sujet : Théorie

Le Patis : Une salle de cinéma populaire devenue salle d'art et essai (Le Mans, 1943-1983)

Le Patis (2014)

Une salle de cinéma populaire devenue salle d'art et essai (Le Mans, 1943-1983)

de Claude Forest et Michel Serceau

Sujet : Economie

Le mythe, le miroir et le divan: Pour lire le cinéma

Le mythe, le miroir et le divan (2009)

Pour lire le cinéma

de Michel Serceau

Sujet : Sociologie

Le Cinéma et l'imaginaire : Propositions pour une théorie du cinéma narratif

Le Cinéma et l'imaginaire (2009)

Propositions pour une théorie du cinéma narratif

de Michel Serceau

Sujet : Théorie

Cinémas du Maghreb

Cinémas du Maghreb (2004)

Collectif dir. Michel Serceau

Sujet : Pays > Maghreb

Eric Rohmer: Les Jeux de l'amour, du hasard et du discours

Eric Rohmer (2000)

Les Jeux de l'amour, du hasard et du discours

de Michel Serceau

Sujet : Réalisateur > Eric Rohmer

Nicholas Ray : Architecte de l'espace, architecte du temps

Nicholas Ray (1989)

Architecte de l'espace, architecte du temps

de Daniel Serceau et Michel Serceau

Sujet : Réalisateur > Nicholas Ray

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

13710 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •