MENU   

« Boudu sauvé des eaux »

de Jean Renoir

Couverture du livre Boudu sauvé des eaux par Rose-Marie Godier

Rakuten/PriceMinister

de Rose-Marie Godier

Type
Etudes
Sujet
Un FilmBoudu sauvé des eaux
Mots Clés
Jean Renoir
Année d'édition
2003 (épuisé ou diffusion restreinte)
Editeur
Les Enfants de cinéma
Collection
Cahier de notes sur...
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 44 pages • ? €
19 x 27 cm
ISBN
-
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
À maintes reprises, Jean Renoir s’est exprimé sur le caractère volontairement non-fini de ses films : il faut, dit-il, qu’un film soit fini par le public, puisque, plus généralement : « Les arts majeurs sont les arts qui permettent au public de participer à la confection de l’oeuvre d’art. » Cette exigence, qui fut celle des peintres impressionnistes, tend à faire du film, non pas le lieu clos d’une simple représentation, mais celui, ouvert, d’une rencontre. C’est dire aussi que chaque spectateur supplée à sa façon : « En réalité, poursuit Renoir, un film est autant de fois un film qu’il y a de spectateurs. Enfin, si le film est bon. Si le film est trop précis, pour chaque spectateur, c’est le même film. » Dans cette perspective, Boudu sauvé des eaux apparaît déjà comme un bon film, au vu de la multiplicité des commentaires qu’il a pu susciter jusque-là. De la pièce de René Fauchois au Boudu sauvé des eaux de Jean Renoir s’opère, nous l’avons vu, une transformation qui est aussi changement de registre. Parlant de l’adaptation, Renoir adopte une fois de plus un réflexe de peintre : « Après tout, ce qui nous intéresse dans une adaptation, ce n’est pas la possibilité de retrouver l’oeuvre originale dans l’oeuvre filmée, mais la réaction de l’auteur du film devant l’oeuvre originale. (…) On n’admire pas un tableau à cause de sa fidélité au modèle, ce qu’on demande au modèle, c’est d’ouvrir la porte à l’imagination de l’artiste. (…) Le véritable artiste croit que sa fonction se borne à copier le modèle. Il ne se doute pas, pendant qu’il travaille, qu’il est en train de recréer le modèle, que ce modèle soit un objet, un être humain, voire une pensée ». C’est dans cette recréation du modèle qu’on pourrait ainsi déceler tout ce qui constitue l’originalité de Jean Renoir.

La pièce de René Fauchois qui, nous l’avons vu, comprenait à cette époque trois actes, se jouait dans un décor unique : l’intérieur de la librairie, où trônaient un buste de Voltaire par Houdon et une grande photographie de Victor Hugo par Nadar. Ce décor s’ouvrait au fond sur le quai, et une réserve y était aménagée : celle de la salle à manger. C’est dans cette salle à manger que Boudu séduisait Madame Lestingois, tandis que sur la scène principale le libraire traitait avec une ironie condescendante une cliente peu versée dans les belles-lettres. Notons que Renoir ne s’embarrasse pas de ces pudiques sous-entendus : c’est dans la chambre, devant la gravure du zouave, que Boudu mène à bien son affaire. Quant à la suffisance du libraire – qui pouvait, certes, faire rire aux éclats le public plus lettré du théâtre –, Renoir l’a gentiment déplacée sur Boudu : le rire est plus franc des Fleurs du mal au magasin de fleurs et aux Fleurs du jardin, jusqu’à la scène pédante de la pièce, où Lestingois écrasait de son savoir livresque une cliente, dont l’inculture risquait fort d’être partagée par un public plus populaire. C’est dire d’emblée que Fauchois et Renoir ne s’adressent pas à un même public.

Voir le site internet de l'éditeur Les Enfants de cinéma

> Du même auteur :

L'automate et le cinéma: La Règle du jeu de Jean Renoir, Le Limier de Joseph L. Mankiewicz, Pickpocket de Robert Bresson

L'automate et le cinéma (2005)

La Règle du jeu de Jean Renoir, Le Limier de Joseph L. Mankiewicz, Pickpocket de Robert Bresson

de Rose-Marie Godier

Sujet : Théorie

> Sur un thème proche :

La Grande Illusion : Le Musée imaginaire de Jean Renoir

La Grande Illusion (2015)

Le Musée imaginaire de Jean Renoir

de Luc Vancheri

Sujet : Un Film > La Grande Illusion

Renoir: Partie de campagne - La Grande Illusion

Renoir (2012)

Partie de campagne - La Grande Illusion

de Olivier Curchod

Sujet : Un Film > Partie de campagne, La Grande Illusion

Une partie de campagne: Eli Lotar, photographies du tournage

Une partie de campagne (2007)

Eli Lotar, photographies du tournage

de Guy Cavagnac

Sujet : Un Film > Une partie de campagne

French cancan

French cancan (2005)

Collectif

Sujet : Un Film > French cancan

Nana

Nana (2002)

de Jean Renoir

Sujet : Un Film > Nana

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.
Un livre sur fond de couleur beige est un livre édité en langue anglaise.

14904 livres recensés   •   (c)2014-2020  Livres-Cinema.info   •