MENU   

« Gauche le violoncelliste »

de Takahata Isao

Couverture du livre Gauche le violoncelliste par Ilan Nguyen et Xavier Kawa-Topor

Rakuten/PriceMinister

de Ilan Nguyen et Xavier Kawa-Topor

Type
Etudes
Sujet
Un FilmGauche le violoncelliste
Mots Clés
Isao Takahata
Année d'édition
2003 (épuisé ou diffusion restreinte)
Editeur
Les Enfants de cinéma
Collection
Cahier de notes sur...
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • ? pages • ? €
19 x 27 cm
ISBN
-
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Gauche le violoncelliste est un long métrage remarquable à bien des égards dans l’histoire du dessin animé au Japon. Ses sources d’inspiration, comme le soin formel apporté à sa réalisation et la tenue de sa mise en scène musicale, le situent dans une veine singulière. Un ensemble de conditions et d’ambitions particulières contribua à faire de ce film un véritable laboratoire où s’élaborèrent nombre de choix et de motifs techniques résolument neufs, qui firent date et font désormais partie des moyens d’expression établis du dessin animé au Japon. Par-delà – si ce n’est du fait même de – tous les écarts que l’on pourra reprocher à sa forme, en matière de translation du récit originel (la nouvelle de Miyazawa), Gauche le violoncelliste constitue un tour de force et un véritable hommage à l’esprit de l’œuvre originale, par la mise en regard, la réunion fusionnelle qu’il cristallise entre ce texte et la musique de Beethoven.
Un nouveau départ
En tant que premier projet de Takahata prenant pour cadre son pays, Gauche constitue un tournant majeur dans l’œuvre de son réalisateur, et le premier maillon d’un parcours créatif au long cours poursuivi jusqu’à ce jour dans une même perspective : l’œuvre de Takahata est depuis lors tournée toute entière vers la représentation de la réalité de son pays. À l’opposé de toute conception « nationale » par principe, abstraite ou théorique, son projet, dès Gauche le violoncelliste, est de puiser dans la réalité la plus proche de lui, celle de son entourage immédiat, matériel, quotidien, et qu’il connaît naturellement de la manière la plus intime, pour y appartenir et en être acteur. Cet ancrage est aussi à l’origine de chacun de ses travaux ultérieurs.
Gauche est aussi le premier projet de mise en scène d’envergure auquel Takahata choisit de s’atteler sans (et malgré l’absence de) Miyazaki, son collaborateur le plus proche. Les années suivantes confirmeront et accentueront cette séparation, et l’affirmation d’une indépendance créative chez Miyazaki, à partir de sa première expérience à la mise en scène, la série Conan le fils du futur (1978). Ainsi, Takahata aura à explorer au cours des années suivantes de nouvelles modalités de mise en scène, de nouvelles collaborations, recherche dont Gauche marque le premier pas. Takahata n’a réalisé presque aucune œuvre originale à ce jour (Pompoko est le seul de ses longs métrages le créditant à cet égard). Son œuvre repose au premier chef sur un travail d’adaptation, partant de matériaux originels, vers la forme filmique : la quasi totalité de son travail est ainsi basée sur des sources partagées principalement entre textes littéraires et récits en bandes dessinées. Dans leur variation même au cours du temps, les modalités de ce travail de transposition constituent donc un nœud central dans l’approche du cinéma de Takahata. Sur ce chapitre, Gauche le violoncelliste est marquant à au moins trois égards : son ancrage dans le temps de la jeunesse ; l’ensemble des expérimentations techniques et formelles sur lesquelles repose le film ; enfin, la mise à l’épreuve et l’affirmation d’un projet basé tout à la fois sur une très grande fidélité à l’œuvre originale, et des prises de libertés ponctuelles, porteuses de sens.

Voir le site internet de l'éditeur Les Enfants de cinéma

> Des mêmes auteurs :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

14904 livres recensés   •   (c)2014-2020  Livres-Cinema.info   •