MENU   

« Va, Toto ! »

Couverture du livre Va, Toto ! par Pierre Creton

AmazonFnac
Rakuten/PriceMinister

de Pierre Creton

Type
Récits
Sujet
Un FilmVa Toto!
Mots Clés
Pierre Creton
Année d'édition
2017
Editeur
Post-Editions
Collection
Faux raccord
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 66 pages • 10 €
14 x 19 cm
ISBN
979-10-92616-16-3
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Signaler des informations incorrectes ou incomplètes

Description de l'ouvrage :
Va, Toto ! raconte l’histoire vraie d’un jeune marcassin, qui, après avoir échappé à une battue, trouve refuge chez une femme dans la campagne normande. L’écriture du texte accompagne la réalisation d’un film, et le récit se poursuit une fois le film terminé. Il s’affirme comme un récit autonome. Le livre accompagne la sortie en salle du film le 4 octobre (produit par andolfi et distribué par JHR Films).

À Vattetot-sur-mer débarque chez Madeleine un marcassin transi sur le point de mourir. L’élégante vielle dame le recueille, semant le trouble dans ce village de la côte Normande. Un animal entre dans la vie d’une femme, un homme entre dans la vie d’un homme. Il y a l’amour, le soin, il y a Vincent, il y a Joseph. Trois histoires qui chacune constituent des relations, et qui convoquent d’une façon ou d’une autre ce rapport, à l’animal, au prochain.

Souvent on écrit un scénario, et on filme ensuite. Dans le cas de Va, Toto !, Pierre Creton a commencé d’écrire exactement en même temps qu’il a commencé de filmer. D’abord parce qu’il y avait cet événement réel à suivre, l’arrivée d’un animal sauvage chez une femme. Ensuite parce l’acte de filmer était inhérent à l’histoire dans le film, à l’histoire de l’auteur avec cette femme, Madeleine. Au fur et à mesure de l’avancement du tournage et de l’écriture il est apparu qu’il s’agirait d’un film sur le marcassin seul, avec les protagonistes les plus proches, ceux qu’ils l’accueillirent :

« J’ai tenté d’écrire cette première hypothèse. Je suis allé au bout, en vain. Il m’est apparu très artificiel de raconter une histoire isolée, parce que cela n’arrive jamais dans la vie. Par exemple, vous tombez amoureux pendant qu’un ami meurt. C’est la concordance des choses et des événements que j’ai tenté d’approcher. Les mouvements (parfois contradictoires) de la vie et la multiplicité des désirs, le temps d’un film. Alors sont arrivés Vincent et Joseph. Il existe une version plus classique, un découpage du scénario qui a servi à l’organisation du travail et à la recherche de financement. Mais je n’ai cessé pendant le tournage qui dura une année de revenir à un texte plus littéraire, à une forme distincte du film, un récit. »

Certains scénarios procèdent de la vie et de ses mouvements. S’ils connaissent un moment d’arrêt quand le film se tourne, il arrive qu’ils n’aient pas fini de raconter l’histoire, et qu’elle ait encore à s’écrire, sous la forme d’un récit, cette fois. Le récit est alors la substance (ce qui est initial), et la trace (ce qui reste, après le film, le découpage oublié).

Pierre Creton propose dans ce livre une histoire qui est celle du film et qui peut, aussi, vivre sans le film.

Biographie de l'auteur :
Préface de Mathilde Girard - Postface de Cyril Neyrat.

Mathilde Girard a participé à l’écriture des voix off de Va Toto ! Elle propose dans l’ouvrage un texte sous le titre « La bande-son du monde animal ». Il intervient dans l’espace intermédiaire, entre la vie et la fiction, qui est celui où Toto est apparu. Le chemin qui va de l’écriture du scénario au film, du film au récit, qui fait la singularité de ce travail de Pierre Creton, est considéré – dans le désir que la fiction poursuive et augmente ce que parfois la vie seule ne peut pas.

Un texte de l’auteur et critique de cinéma Cyril Neyrat, compagnon de la première heure du travail de cinéaste de Pierre Creton, complète le livre.

Pierre Creton est l’auteur d’une vingtaine de films, tous présentés au FID de Marseille. L’Heure du Berger a obtenu le grand prix de la compétition française et le prix du Groupement National des Cinémas de Recherche en 2008. Deux de ses longs métrages ont bénéficié d’une sortie nationale : Secteur 545 (distribution Shellac, 2004) et Maniquerville (distribution Capricci, 2009). Du même auteur dans la même collection (au Gaec Press) : Une Honte.

Voir le site internet de l'éditeur Post-Editions

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

18094 livres recensés   •   (c)2014-2022  Livres-Cinema.info   •