MENU   

« Adjani aux pieds nus »

Journal de La Repentie

Couverture du livre Adjani aux pieds nus par Michèle Halberstadt

AmazonFnac
PriceMinister

de Michèle Halberstadt

Type
Récits
Sujet
Un FilmLa Repentie
Mots Clés
Laetitia Masson, Isabelle Adjani, tournage
Année d'édition
2002
Editeur
Calmann-Lévy
Collection
(hors collection)
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 118 pages • 23,35 €
20,5 x 27 cm
ISBN
978-2-7021-3293-7
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
En mai 2000, une productrice renommée, Michèle Halberstadt, s'est jurée de faire revenir Isabelle Adjani au cinéma. En avril 2002, elle sortira "La Repentie" de Laëtitia Masson : l'histoire d'une femme qui tente de refaire sa vie, mais que son passé poursuit. Entre ces deux dates, derrière l'histoire que raconte le film, il y a le récit de sa fabrication. Une aventure dans laquelle l'amitié, le hasard, le désir et la chance tiennent les rôles principaux. "Adjani aux pieds nus", c'est une façon de résumer le film. C'est le titre de ce journal.

Quatrième de couverture :
Comment rend-on à une comédienne le désir de donner à nouveau ce qui dormait en elle ? Comment une jeune réalisatrice gagne-t-elle la confiance d'une star ? Comment Alain Delon s'est-il transformé en Sami Frey ? Comment les passants de la Promenade des Anglais ont-ils fait de la figuration ? Comment lesjus d'orange de La Mamounia ont-ils failli arrêter le film ? Comment panser les plaies, calmer les crises, soigner les malades et avoir le sourire ? Comment garder le cap du film qu'on avait dans la tête ? Depuis trois ans, Michèle Halberstadt a tenu ce journal des coulisses de La Repentie, le film de Laetitia Masson : l'histoire d'une femme qui tente de refaire sa vie, mais que son passé poursuit. Le choix de la réalisatrice, sa rencontre avec Isabelle, la sélection des autres comédiens, les repérages, les essais, et enfin le tournage, d'une cité de la banlieue parisienne au désert marocain, sans oublier le Negresco de Nice. Une aventure dans laquelle l'amitié, le hasard, le désir et la chance tiennent les rôles principaux.

Michèle Halberstadt a été journaliste, puis rédactrice en chef de Première. Elle est actuellement productrice. En mai 1999, elle s'est juré de faire revenir Isabelle Adjani au cinéma. De ce désir est née La Repentie.

Présentation Amazon :
Isabelle Adjani, la princesse aux pieds nus. On l'a connue en Adèle H. En Camille C. En star ultime. En disparue. La revoilà en Repentie. Son nouveau retour, après quelques années (et quelques échecs), elle le doit à Michèle Halberstadt, ancienne journaliste, rédactrice en chef de Première, désormais productrice à succès… et amie d'Adjani. Le come-back de la reine Isabelle, elle en a rêvée. Elle l'a fait. Et le résultat est autant le sien que celui de l'actrice. Le journal de La Repentie l'atteste. L'histoire commence le 23 mai 1999. Festival de Cannes, Palme d'or décernée au film Rosetta. Succès pour ses producteurs Laurent et Michèle, félicités au téléphone par Isabelle. Voilà le début du rêve. Et la preuve que l'amitié et les intérêts professionnels peuvent parfois se retrouver : Michèle se met en tête d'offrir à Adjani un retour à l'écran à la hauteur de son immense talent, "pour qu'elle reprenne sa place, rebelle et souveraine, et nous montre son âme, à nu elle aussi". La machine démarre avec la recherche du bon scénario, qui aura comme point de départ un roman inadaptable mais un début et un titre prometteurs, La Repentie. L'histoire d'une femme "qui tente de refaire sa vie mais qui est poursuivie par son passé". Du remaniement de l'histoire au choix des comédiens, en passant par les réseaux de financement, ou les liens qui se tissent entre les trois femmes de l'aventure, Isabelle Adjani, Michèle Halberstadt et la jeune réalisatrice Laetitia Masson, toute la construction du film est ainsi racontée. Magnifiée aussi. Tout au long du livre, Isabelle survole le tournage de son mystère. Michèle Halberstadt semble hypnotisée, sous le charme. Non, la star n'est pas compliquée, capricieuse et, malgré les problèmes de stagiaire, de photographes, d'ego de comédiens, il y a dans ce journal une véritable déclaration d'amour. Pour le cinéma. Pour les acteurs. Pour Isabelle. On pardonne alors à l'auteur-producteur un éventuel parti pris. Car cet ouvrage est une tranche de vie de pellicules, où La Repentie croise La Chambre des officiers ou Les Blessures assassines. Où les stars dansent ensemble, boivent du champagne rosé et dégustent des truffes. Où on s'aime vraiment et on se déteste à contrecœur… "Produire un film, c'est avant tout partager une expérience humaine". C'est aussi participer à un rêve collectif en technicolor. On imagine la réalité plus sordide… mais le public veut-il vraiment la connaître ? --Marine Segalen

Voir le site internet de l'éditeur Calmann-Lévy

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

12919 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •