MENU   

« Audrey Hepbrun »

La princesse de Tiffany

Couverture du livre Audrey Hepbrun par Robyn Karney

AmazonFnacRakuten/PriceMinister

de Robyn Karney

Type
Biographies
Sujet
ActeurAudrey Hepburn
Mots Clés
Audrey Hepburn, biographie, actrice, photos, Etats-Unis
Année d'édition
2011
Editeur
Gremese
Collection
Cinéma
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 189 pages • 26,00 €
25 x 26 cm
ISBN
978-88-7301-731-8
Appréciation
3 étoiles (1 vote)

Moyenne des votes : 3 étoiles

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
1 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Un extraordinaire travelling photographique retraçant le talent, la séduction, la sympathie, la persévérance et l'humanité d'une actrice-symbole qui a inspiré pendant de nombreuses années les femmes du monde entier. Une somptueuse célébration de la vie d'Audrey Hepburn, illustrée par de très nombreuses photographies, dont certaines sont inédites, retraçant l'histoire d'une femme, d'une actrice, d'un personnage qui a offert à la mythologie du cinéma un talent rare et un charme incomparable, imité par des millions de femmes du monde entier. De son enfance en Hollande, occupée par les Nazis, à ses aspirations de danseuse étoile, d'une foudroyante célébrité conquise sur la scène de Broadway - où Colette l'imposa comme protagoniste de l'adaptation sur scène de Gigi - au triomphe mondial de Vacances romaines qui lui valut l'Oscar de la meilleure actrice et marqua le début d'une série de films qui eurent un grand succès, cette histoire retrace les fastes d'une carrière placée sous le signe de la sympathie et du charme le plus irrésistible. Anguleuse et juvénile, mais extrêmement féminine, elle imposa en quelques années un physique et un style vestimentaire - signé Givenchy pour la plus grande partie - qui furent immédiatement copiés aux quatre coins du monde. De Audrey Hepburn mannequin, ce livre trace un itinéraire complet à travers de splendides photographies en noir et blanc que nous devons, pour la plupart, aux plus grands magiciens de l'objectif de notre temps. Après son retrait prématuré du cinéma, elle s'engagea dans une lutte pour la défense des enfants du Tiers Monde, lutte passionnée empreinte d'une grande humanité, ce qui lui valut l'admiration du monde entier. Et ce n'est pas par hasard que, le jour de sa mort, Liz Taylor fit le commentaire suivant : " À présent, Dieu a auprès de lui un nouvel ange, merveilleusement beau, un ange qui saura parfaitement s'occuper du paradis. " Des portraits officiels, des photos extraites des films et des photos d'actualité accompagnent dans ces pages une femme qui, dans quelque domaine qu'elle se soit exprimée, a su prouver son charme, sa persévérance et son extraordinaire humanité.

Biographie de l'auteur :
Robyn Karney est à la fois écrivain, scénariste, critique de cinéma et experte en histoire du cinéma. Elle a publié de " Who's Who in Hollywood " et " Chronicle of the Cinema ". Elle est également l'auteur de " Burt Lancaster, Le masculin au singulier ", publié également aux éditions Gremese, et du " Bloomsbury "Foreign Film Guide ", unanimement salué par la critique et écrit en collaboration avec Ronald Bergan. Elle vit actuellement à Londres.

Extrait :
Extrait de l'introduction

Comme Margot Fonteyn, son alter ego idéal dans le monde de la danse. Audrey Hepburn a toujours été accompagnée d'un halo de magie qui la suivait où qu'elle aille, aussi bien sur l'écran qu'en dehors.
Audrey Hepburn - un phénomène aussi rare qu'une «girafe bleue», pour reprendre l'expression de Rex Reed - est sans conteste un personnage hors du commun. Certes, on a connu des actrices à la beauté plus frappante, plus éclatante, et aux prestations professionnelles plus brillantes ; mais sa personnalité - qui mêlait la fragilité de l'adolescence à la prestance de la jeune femme élégante, l'esprit à la grâce, la poésie et la vulnérabilité à la grande classe - était unique.
Elle a été l'une des stars du cinéma les plus connues du monde entier, et sans aucun doute la plus aimée (ainsi que la mieux payée, si l'on considère ses cachets astronomiques, comparables uniquement à ceux de Liz Taylor). Et pourtant, le début de sa carrière cinématographique est plus le fruit du hasard que d'un choix délibéré. Mais Audrey Hepburn, promptement rebaptisée la «Princesse» par Frank Sinatra, allait rapidement passer d'un anonymat relativement obscur à un premier rôle aussitôt primé par l'Oscar, comme dans les plus beaux contes de fées modernes.
Les millions de mots, plus ou moins extravagants, qui ont été écrits sur elle, ainsi que les interviews qu'elle accordait avec tant de réticence (mais toujours avec une grande courtoisie) reviennent toujours sur les mêmes événements et les mêmes faits, ceux-là même que l'actrice reprenait pour communiquer à la fois ses opinions et ses ambitions, parfois contradictoires. Les rares détails qu'elle accepta de révéler sur son passé, surtout ceux qui ont trait aux années de la guerre, reviennent sous forme inchangée dans les interviews qu'elle accordait, exception faite du choix de certains termes et le style de celui qui les rapportait. La rigueur professionnelle et la recherche de la perfection ne lui firent jamais défaut, non plus que sa tendance à minimiser ses dons, son dévouement pour ses proches, pour ses enfants, et enfin pour tous les enfants dans le besoin du monde entier.
Elle ne dut sa célébrité qu'à ses mérites personnels, aussi bien en ce qui concerne ses films que son élégance qui influença le style vestimentaire de deux générations ; elle sut s'assurer à la fois l'estime du public et celle de ses collègues, estime qui ne faiblit jamais, même durant ses longues absences de l'écran, et atteint des proportions universelles quand elle décida d'interpréter le rôle, avec la générosité et le dévouement que l'on sait, d'ambassadrice de l'UNICEF. Ce fut son dernier rôle, sur la grande scène du monde entier, et son interprétation fut, comme dans tous ses films, exemplaire.

Voir le site internet de l'éditeur Gremese

> Du même auteur :

Burt Lancaster: Le masculin singulier

Burt Lancaster (1997)

Le masculin singulier

de Robyn Karney

Sujet : Acteur > Burt Lancaster

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.
Un livre sur fond de couleur beige est un livre est un livre édité en langue anglaise.

14466 livres recensés   •   (c)2014-2020  Livres-Cinema.info   •