MENU   

« Écrire le cinéma »

Le ciné-roman selon Alain Robbe-Grillet

Couverture du livre Écrire le cinéma par Anna Zoppellari

AmazonFnac
Rakuten/PriceMinister

de Anna Zoppellari

Type
Etudes
Sujet
Un FilmL'Immortelle
Mots Clés
Alain Robbe-Grillet, analyse
Année d'édition
2013
Editeur
Hermann
Collection
Vertige de la langue
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 84 pages • 19,00 €
15 x 21 cm
ISBN
978-2-7056-8431-0
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Film trop écrit et ciné-roman trop filmique, L'Immortelle apparaît comme une oeuvre pivot somme toute méconnue dans la bibliographie d'Alain Robbe-Grillet. Ce rôle est certainement lié au travail intersémiotique qui la caractérise, mais il est surtout déterminé par le travail de transformation de la fonction et de la forme de la narration qui s'opère dans l'ouvrage de l'écrivain-cinéaste : de la mise en valeur de la crise du sujet on passe à un projet narratif construit à partir de quelques thèmes générateurs qui construisent et détruisent en même temps la logique narrative du récit. Cette condition intermédiaire permettra finalement à l'écrivain de relire le texte à la lumière d'une conscience individuelle hantée par ses obsessions personnelles. Le présent ouvrage circonscrit donc l'analyse à un genre liminaire et à un texte spécifique afin de relire leur centralité dans l'esthétique de l'écrivain. L'analyse détaillée ne se limite pas à édifier le récit dans son organicité, mais permet de s'interroger sur sa forme labyrinthique et sur l'idéologie narrative qui la soutient. Anna Zoppellari est maître de conférences à l'Université de Trieste (Italie) où clic enseigne la Littérature française.

Biographie de l'auteur :
Anna Zoppellari est maître de conférences à l’Université de Trieste (Italie) où elle enseigne la Littérature française. Ses travaux portent principalement sur la littérature française contemporaine et les littératures francophones. Parmi ses publications : la traduction italienne du Tombeau d’Ibn Arabi de Abdelwahab Meddeb (Poema di un sufi senza dio. Sulla tomba d’Ibn Arabi, Ortica editrice, 2012) et les actes du colloque Paul Morand Letterato e viaggiatore (E.U.T., 2006).

Extrait :
Extrait de l'introduction

Alain Robbe-Grillet a été l'un des interprètes les plus complexes et controversés de la culture contemporaine. Sa production littéraire, critique et cinématographique a été l'objet de lectures contrastées qui ont fait de l'écrivain le représentant du nouveau roman, du nouveau cinéma, du nouveau-nouveau roman et du nouveau-nouveau cinéma et, finalement, l'ont fait devenir l'un des représentants du retour à l'autobiographie. Il est temps qu'il ne soit qu'un écrivain. Robbe-Grillet est cependant un écrivain tout à fait particulier dont il est difficile d'aborder l'oeuvre littéraire sans s'interroger sur ses rapports avec l'oeuvre cinématographique et théorique, sans finalement relire la totalité de sa production à la lumière des textes autobiographiques ou critiques qu'il a publiés au cours de sa vie.
Face à ces problématiques, ce travail peut paraître restreint quant à ses objectifs, se limitant à un genre liminaire et à un texte spécifique. En réalité, l'hypothèse que nous soutenons est que le genre du ciné-roman se trouve au centre d'une série de questions poétiques et esthétiques qui permettent de considérer L Immortelle comme une oeuvre charnière dans la production de l'auteur. Ce rôle de texte pivot est certainement lié au travail intersémiotique qui caractérise le texte dans son ensemble, mais il est surtout déterminé par le travail de transformation de la fonction et de la forme de la narration qui s'opère dans l'oeuvre de Robbe-Grillet.
L'Immortelle paraît en 1963 sous la double forme de ciné-roman et de film. La première rédaction du texte écrit a précédé de quelques années le tournage du film, la version finale du texte écrit étant constituée de 355 plans dans lesquels l'écrivain décrit, de façon très précise, les «paramètres qui organis[ent]» chaque plan sur l'écran. Sa particularité s'impose d'emblée comme évidente et problématique : son unicité textuelle est mise en question par la présence, à côté du film, d'une oeuvre littéraire qui est plus qu'un découpage et moins qu'un roman. C'est à cette problématique et à la définition du concept de texte qu'est consacré le premier chapitre de notre travail. Dans ce chapitre, nous avons aussi considéré la situation particulière des récits filmiques, ce qui nous a amenée à distinguer un niveau de vision filmique dans la continuité et la distance de l'expérience cinématographique et un niveau de jouissance du réseau textuel à travers une 'relecture du texte écrit. Ce décodage, rendu possible par l'écrit, a une double fonction : d'un côté l'entrelacement d'éléments particuliers et discontinus, presque imperceptibles dans la continuité du spectacle cinématographique, se trouve mis en valeur à l'écrit; d'un autre côté, cette même complexité semble défier la fonction purement utilitaire du ciné-roman par rapport au tournage et instaure le texte écrit comme texte autonome, lisible en tant que texte littéraire et donc analysable dans sa spécificité.
Après ces considérations d'ordre général, nous avons abordé plus précisément la problématique de la structuration du système textuel, en prenant en considération l'individuation de composantes narratives telles que les personnages, le milieu dans lequel ils évoluent, l'instance narrative et ses rapports avec la modalité dans le cadre d'une comparaison de la spécificité de renonciation cinématographique avec celle des récits écrits. Nous avons sondé la façon dont ces composantes se structurent dans le texte, en ne nous intéressant que superficiellement à la temporalité diégétique des événements (en rapport avec la temporalité de la narration), ainsi qu'à leur ordre dans la chaîne textuelle. Notre choix a été dicté par la volonté de fixer des catégories homogènes grâce auxquelles la singularité et la typicité de L'Immortelle peuvent être relevées de façon plus évidente.

Voir le site internet de l'éditeur Hermann

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

14894 livres recensés   •   (c)2014-2020  Livres-Cinema.info   •