MENU   

« Sembène Ousmane, cinéaste »

Couverture du livre Sembène Ousmane, cinéaste par Paulin Soumanou Vieyra

AmazonFnac
PriceMinister

de Paulin Soumanou Vieyra

Type
Biographies
Sujet
RéalisateurOusmane Sembène
Mots Clés
Ousmane Sembène, réalisateur, Afrique
Année d'édition
2012
Editeur
présence Africaine
Collection
Approches
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 244 pages • 12,00 €
11,5 x 17,5 cm
ISBN
978-2-7087-0847-1
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Biographie de l'auteur :
Paulin Soumanou Vieyra (1925-1987) était un réalisateur et un historien du cinéma africain béninois de naissance et sénégalais d'adoption. On le considère généralement comme le premier cinéaste de l'Afrique subsaharienne.

Extrait :
L'HOMME

Ousmane Sembène est né le 8 janvier 1923 à Ziguinchor. Une telle précision de date est peu habituelle en Afrique lorsqu'il s'agit d'état civil, surtout à l'époque où se situe la naissance d'Ousmane Sembène.
De fait, beaucoup d'Africains sont nés vers... ; cette mention vague est une des caractéristiques des cartes d'identité en Afrique qui ne surprend plus personne, alors qu'une date précise d'état civil laisse souvent les gens sceptiques. C'est qu'en effet les jugements supplétifs corrigent les lacunes et les imprécisions des dates et lieux de naissance en les modifiant souvent.
Pour le cas d'Ousmane Sembène, il n'y a pas eu de jugement supplétif ; mais il est né en réalité le 1er janvier 1923. Il a donc fallu huit jours de réflexion à ses parents pour le déclarer.
Pour le père - qui est Lébou - cette déclaration était d'ailleurs pratiquement une obligation parce qu'il avait le privilège de la nationalité française, ainsi que sa descendance, pour être né dans ce qui était l'une des quatre communes du Sénégal, c'est-à-dire Dakar, Gorée, Rufisque, Saint-Louis.
Être Lébou, et naître à Ziguinchor, cela appelle aussi des éclaircissements. Comme la plupart des Lébous, le père d'Ousmane Sembène était pêcheur et, le goût de l'aventure aidant, cela l'a amené jusqu'en Casamance à 600 km de Dakar, à la recherche de la fortune.
Faute de n'avoir pu faire fortune, il lui restait le travail et le rude métier de pêcheur. Moussa Sembène n'était nullement économe de ses efforts et était connu pour être un homme laborieux.
C'est par ce métier de pêcheur qu'Ousmane Sembène devait prendre contact avec la réalité de la vie ; une dure réalité pour un enfant de huit ans.
Une existence d'autant plus astreignante que le jeune Ousmane avait le mal de mer.
Peu fait pour ce métier, il restera à terre comme les marins qu'on débarque, ce qui voulait dire pour lui la nécessité de rester sous l'autorité de sa marâtre, avec laquelle il ne s'entendait guère. Ce sera donc la rue, les copains et les vadrouilles. Le père avait divorcé d'avec sa mère. Comme le disait le jeune Ousmane Sembène, son père n'était pas polygame, mais il n'en avait pas moins plusieurs femmes, il est vrai l'une après l'autre.
Le père de Sembène voulut soustraire son fils à ce qu'il considérait comme une mauvaise influence ; il l'envoya alors à Dakar chez un parent, oncle du jeune Ousmane.
Très turbulent, intenable à Dakar, son oncle le renvoie très vite à Ziguinchor auprès de son père.
Le jeune Ousmane se retrouvera alors à Marsas-soum chez un autre «petit père» comme on dit en Afrique. Celui-ci, Abdou Rahmane Diop, était un frère aîné de sa mère, et qui plus est, un lettré. Il a été en effet le premier instituteur de Marsassoum en 1922. Mais à la suite de démêlés avec l'administrateur français du lieu - la légende dit qu'il l'aurait giflé - il se retrouva sans emploi. Il se consacrera dès lors aux travaux des champs pour subsister, poursuivant, par ailleurs, ses réflexions sur la religion. Il écrira une dizaine de cahiers sur la pensée musulmane, d'une érudition que l'on ne s'attend guère à trouver dans cette marche extérieure du Sénégal.

Voir le site internet de l'éditeur présence Africaine

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Ousmane Sembène: une conscience africaine

Ousmane Sembène (2013)

une conscience africaine

de Samba Gadjigo

Sujet : Réalisateur > Ousmane Sembène

Cinéma sénégalais:Sembène Ousmane, le précurseur et son legs

Cinéma sénégalais (2017)

Sembène Ousmane, le précurseur et son legs

de Mag Maguette Diop

Sujet : Réalisateur > Ousmane Sembène

Littérature et cinéma en afrique francophone: Ousmane Sembène et Assia Djebar

Littérature et cinéma en afrique francophone (1997)

Ousmane Sembène et Assia Djebar

Collectif dir. Sada Niang

Sujet : Réalisateur > Ousmane Sembène

Gaston Kaboré : Conteur et visionnaire du cinéma africain

Gaston Kaboré (2011)

Conteur et visionnaire du cinéma africain

de Marie-Magdeleine Chirol

Sujet : Réalisateur > Gaston Kaboré

Le Cinéma de Daniel Kamwa: Parcours esthétique et identitaire

Le Cinéma de Daniel Kamwa (2010)

Parcours esthétique et identitaire

de Charles Soh T.

Sujet : Réalisateur > Daniel Kamwa

Djibril Diop Mambéty: Un cinéaste à contre-courant

Djibril Diop Mambéty (2003)

Un cinéaste à contre-courant

de Sada Niang

Sujet : Réalisateur > Djibril Diop Mambety

Djibril Diop Mambety: la caméra au bout... du nez

Djibril Diop Mambety (2001)

la caméra au bout... du nez

de Nar Sene

Sujet : Réalisateur > Djibril Diop Mambety

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

13009 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •