MENU   

« Jeanne Moreau »

Destin d'actrice

Couverture du livre Jeanne Moreau par Stéphane Loisy et Jean-Luc Béjo

AmazonFnac
PriceMinister

de Stéphane Loisy et Jean-Luc Béjo

Type
Biographies
Sujet
ActeurJeanne Moreau
Mots Clés
Jeanne Moreau, actrice, cinéma français, Nouvelle Vague, femme
Année d'édition
2016
Editeur
Didier Carpentier
Collection
(hors collection)
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 268 pages • 19,90 €
14 x 22 cm
ISBN
978-2-84167-988-1
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Mademoiselle Jeanne Moreau est un véritable mythe. Sa filmographie donne le vertige – en presque soixante-dix années de carrière – tant l’actrice aura contribué à l’histoire du cinéma français et international.

Celle qui s’est frottée à toutes les légendes, de Jean Gabin à Marguerite Duras, de Cocteau à sir Alec Guinness, de Gérard Philipe à Michel Audiard, en est devenue une à son tour. Que ce soit sous la direction de François Truffaut, d’Orson Welles, de Michelangelo Antonioni, de Joseph Losey, de Louis Malle ou d’autres, Jeanne Moreau a marqué de son aura et de son incroyable modernité chacune des œuvres cinématographiques dont elle a été l’interprète.

Bien plus qu’une actrice, elle est un symbole libertaire et un modèle d’accomplissement dont la vie et la création s’entremêlent en permanence et dont le parcours se découvre et se redécouvre avec bonheur et passion. Réalisatrice, chanteuse, scénariste, créatrice de son propre univers ou interprète au service des autres, elle incarne la femme libre qui fascine la jeune génération de cinéphiles du monde entier.

Femme à la classe aristocratique, à la voix reconnaissable entre toutes et au franc sourire, l’éternelle demoiselle du cinéma n’a sans nul doute pas fini de nous charmer.

De son enfance à son statut de star du cinéma et du théâtre, se révèle au gré des pages la formidable aventure d’une actrice qui, décennie après décennie, incarne la féminité au travers de rôles ambitieux qui témoignent à eux seuls de l’époque au sein de laquelle la comédienne évolue.

C’est cet itinéraire atypique, passionnant et parfait à bien
des égards que retrace cette biographie, richement illustrée
par une filmographie exhaustive et actualisée.

Description de l'ouvrage :
En ce qui concerne Mademoiselle Jeanne Moreau il serait aisé de débuter par la citation du titre du film de Jean-Luc Godard " deux ou trois choses que je sais d'elle ". Familialement et historiquement, Jeanne Moreau se trouve être ma grand-tante par alliance dans la mesure où par le truchement des unions, elle a épousé en première noce le frère de ma grand-mère. Ainsi, elle a toujours fait partie de mon histoire familiale et inspiré mon imaginaire de jeune cinéphile pendant de nombreuses années. Bien logiquement, je m'intéressais à la carrière de Jeanne Moreau - dès mon adolescence et devais me plonger dans les " vieux films " pour découvrir la vedette incontournable qu'elle a été pendant près de deux décennies. C'est par l'entremise de cette actrice mythique et incontournable de l'Histoire du Cinéma que je découvris l'oeuvre de Welles, Truffaut, Losey, Malle, Bunuel et tant d'autres. La sortie de Nikita de Luc Besson au tout début des années 1990 provoqua un changement radical de considération du jeune public face à Jeanne Moreau. A la faveur d'un rôle aussi court que réussi, Jeanne Moreau me sembla redevenir source d'intérêt pour un jeune public qui vanta son attitude " classieuse ", son élégance naturelle et sa voix reconnaissable entre toutes. Dès lors, starlettes et jeunes loups prirent l'habitude de pleurer dans les bras de la grande dame du cinéma lors d'hommages récurrents et son parcours fulgurant fût redécouvert par une jeune génération qui s'efforça de faire de Mademoiselle Moreau l'actrice la plus incontournable du cinéma français en lui offrant de nombreuses collaborations avec de jeunes réalisateurs désireux d'employer le charisme naturel de l'immarcescible actrice. Etrangement, à l'exception de Josée Dayan, aucun réalisateur ne lui offrit de rôle dans une production à sa (dé)mesure. Je la contactais au début des années 2000 puisque Renaud, pour qui j'ai la plus grande affection, me demanda à la suite de son triomphe post " Boucan d'enfer ", de rencontrer Jeanne en vue de lui écrire un album ; proposition suffisamment tentante pour qu'elle accepte l'invitation. Je conserve une admiration sincère et totale pour cette actrice et femme dont la classe aristocratique et le franc sourire font partie de mon histoire personnelle et familiale. A de nombreux égards, je la trouve particulièrement " rock'n'roll " et je comprends pourquoi la jeune génération l'a choisie pour incarner l'éternelle modernité, comme elle l'avait fait pour Gainsbourg et quelques rares autres artistes de sa génération.

> Des mêmes auteurs :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

13566 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •