MENU   

« Cocteau Marais »

Un si joli mensonge

Couverture du livre Cocteau Marais par Bernard Spindler

AmazonFnac
PriceMinister

de Bernard Spindler

Type
Récits
Sujet
RéalisateurJean Cocteau
Mots Clés
Jean Cocteau, Jean Marais
Année d'édition
2011
Editeur
Editions du Rocher
Collection
Biographie
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 247 pages • 20,30 €
14 x 22 cm
ISBN
978-2-268-07077-3
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
«Je m'évite comme la peste, soupirait Cocteau. Si j'ai quitté Paris pour la Côte, c'est qu'il n'y avait pas de place pour nous deux...» La côte méditerranéenne. Le cap des Soupirs. Ce sera donc son théâtre, son écritoire, son chant d'amour et sa montée des marches. Le poète y épousera la mer et vendangera les dernières années de cette tendre amitié qui unit son étrange destin à celui de Jean Marais. Marais, l'enfant terrible... «Je regrette amèrement de n'avoir pas consacré toute mon existence à servir Jean Cocteau au lieu de me préoccuper de ma carrière et d'aspirer à des succès éphémères» confiera-t-il. Cocteau et Marais, Jean et Jeannot, la pureté d'une amitié inédite, résistant aux attaques du temps... «Puisque je ne m'aime pas, persiste Cocteau, il faut bien vivre avec des gens qui m'aiment...» Réalisée à partir de documents d'archives et de souvenirs personnels, enrichie d'une iconographie inédite, cette biographie retrace la relation fascinante de deux êtres d'exception qui ont marqué de manière indélébile l'art, le cinéma, le théâtre et la littérature. À leurs côtés, le lecteur plonge dans une époque foisonnante et rencontre, au fil des pages, de nombreuses personnalités : Chanel, Picasso, Satie, Moretti, Apollinaire, Diaghilev, et tant d'autres... Homme de radio et de télévision, Bernard Spindler a souvent croisé Jean Cocteau et partagé avec Jean Marais une même passion pour l'art. Il est l'auteur de plusieurs romans historiques et de documents.

Biographie de l'auteur :
Homme de radio et de télévision, Bernard Spindler a souvent croisé Jean Cocteau et partagé avec Jean Marais une même passion pour l'art. Il est l'auteur de plusieurs romans historiques et de documents.

Extrait :
Pendant que je serai sur la terre,
Le silence m'est parfois doux,
Lorsque je serai dessous
Je ne pourrai plus me taire...

Jean Cocteau.

C'est donc lui, ce vieux jeune homme gris et pâle, couleur de papier journal, aux portes de la nuit, au crépuscule d'une vie de soixante-treize années. L'oeil écoute le gamin maladroit, emprunté, avec son atroce cravate bariolée, ficelée sur le col froissé d'une chemise de plagiste.
L'esquisse d'un sourire éclaire la peau blafarde. Tombe la voix, instrumentale, dans l'eau claire de la parole. Vole, l'arabesque d'oiseleur de cette main musicienne, celle-là même qui étreint le bâton de craie au tableau noir, à la page de garde de La Belle et la Bête.

Laissez-moi vous dire quatre mots magiques...
Véritable sésame ouvre-toi, il était une fois...

Longues mains blanches, piquetées de minuscules taches sombres, en liberté, que dénudent les poignets de chemise retroussés, très haut. Effet de manche. Il parle, ses doigts effilés griffent l'air, imposent le silence, dirigent son propos comme la baguette d'un chef d'orchestre. Mains de créateur. Mains de simplicité, écrit Jean Marais, de douceur, d'élégance, d'ouvrier attentif, d'artisan de génie. Carole Weisweiller raconte sa fascination, se découvrant, toute jeune fille, sur l'ocre des murs de la chapelle des pêcheurs de Villefranche.

Je regardais cette main qui n'hésitait jamais. Il avait les plus belles mains du monde. Ses longs doigts effilés trituraient amoureusement le fusain et les pastels de couleur qui allaient rehausser le noir du dessin.

L'étrange visage s'anime, indéfinissable. Masculin, féminin, enfantin.

Marie Laurencin a peint Jean Cocteau avec un face-à-main. Tant de fois.

C'est le seul homme que j'aime portraiturer. Il a une figure de femme...

Voir le site internet de l'éditeur Editions du Rocher

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

13078 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •