MENU   

« Chaque fois qu'un innocent a l'idée de monter un chef-d'oeuvre, le choeur des cafards entre en transe... »

Chroniques cinématographiques

Couverture du livre Chaque fois qu'un innocent a l'idée de monter un chef-d'oeuvre, le choeur des cafards entre en transe... par Michel Audiard

AmazonFnac

de Michel Audiard

Type
Ecrits
Sujet
PersonnalitéMichel Audiard
Mots Clés
Michel Audiard, chroniques
Année d'édition
2020 (15 avril 2020)
Editeur
Joseph K.
Collection
Littérature Générale
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 304 pages • 24 €
16 x 24 cm
ISBN
978-2-910686-80-2
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Recueil d'articles cinématographiques de Michel Audiard publiés dans divers journaux après 1945.

Extrait :
Concernant ma modeste rubrique cinémato­graphique, de nombreux lecteurs m’écrivent. Le dépouillement de ce courrier me tient lieu chaque matin de douche écossaise. Quel dommage, en vérité, que l’on ne puisse plaire à tout le monde ! Enfin… renonçant à faire, pour ou contre moi, l’unanimité, j’évolue tant bien que mal entre les envois de fleurs et les plus agressifs torpillages.
On a beau s’y faire, il n’empêche que les fervents du Septième Art ont parfois la dent dure.
Exception faite de vibrants ( je n’ose écrire pertinents) hommages relatifs à ma clairvoyance et à mon objectivité en matière de pellicule, je me fais quotidiennement traiter de « rebutant crétin », « démolisseur obtus », « analphabète prétentieux », tandis que les épithètes « vendu » et « refoulé » (sic), sont monnaie courante.
Certain correspondant (signant illisible et demeurant rue des Pyramides, Paris 2e) devrait toutefois se renseigner quant à ma date de naissance avant de me traiter péremptoirement de « vieux c… » comme il l’a fait dans une récente missive. Je ne discute pas l’épithète, mais je conteste l’adjectif.

Michel Audiard
L’Étoile du Soir, « Courrier-spécial »,
17-18 août 1946

Voir le site internet de l'éditeur Joseph K.

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

14463 livres recensés   •   (c)2014-2020  Livres-Cinema.info   •