MENU   

« L'Art assassin »

Histoires de crimes au cinéma

de Pauline Mari

Type
Essais
Sujet
Sociologie
Mots Clés
crime, art
Année d'édition
2023 (15 septembre 2023)
Editeur
Rouge Profond
Collection
Raccords
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 250 pages • 26 €
15,5 x 22,5 cm
ISBN
979-10-97309-62-6
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre vote : -

Signaler des informations incorrectes ou incomplètes

Description de l'ouvrage :
Il existe un monde où l’on ne devient artiste qu’à condition de tuer. Un monde où le sang se met à couler et les poignards à pleuvoir sitôt qu’un individu est frappé de pulsion artistique. Un monde indifférent à la sublimation, où créer fait des morts, sans que l’on puisse dire lequel entre le meurtre et l’œuvre d’art est le moyen matériel, la finalité déguisée, la conséquence tragique. Ce monde, le cinéma le révèle – et s’y plonge jusqu’au cou. Les artistes assassins ont mille visages. C’est le bandit blanc d’Orange mécanique qui ravage une ballerine à coups de statue. C’est l’Edward aux mains d’argent de Burton, qui sculpte et blesse au moindre geste. C’est Jack le psychopathe chez Lars von Trier qui compense sa frustration d’architecte raté en bâtissant des murs de cadavres. C’est le docteur des Yeux sans visage de Franju qui dépiaute d’innocentes étudiantes au prétexte de réparer sa fille. Fritz Lang, Michael Curtiz, Hitchcock, Clouzot, Kubrick, Mankiewicz, Elio Petri font pousser les beaux-arts à l’ombre du mal.

Et s’ils avaient raison ? Et si l’art, viscéralement, portait à tuer ? Ici gisent les histoires de personnages diablement crédibles.

Biographie de l'auteur :
Pauline Mari est historienne de l’art et autrice. Elle a publié Le Voyeur et l’Halluciné. Au cinéma avec l’op art aux Presse universitaires de Rennes, en 2018, dont elle tirait une exposition au Musée d’Art Moderne et d’Art contemporain de Nice, en 2019, « Le diable au corps ». Son ouvrage Hartung Nouvelle Vague, de Resnais vers Rohmer a paru la même année aux Presses du réel. En 2022, Membres fantômes. Hartung, Cendrars, Brauner, paru aux Éditions des Cendres, reçoit le Prix Valery Larbaud.

Voir le site internet de l'éditeur Rouge Profond

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

22948 livres recensés   •   (c)2014-2024  Livres-Cinema.info   •