MENU   

« Belle et Sébastien »

Couverture du livre Belle et Sébastien par Nicolas Vanier

AmazonFnac
Rakuten/PriceMinister

de Nicolas Vanier

Type
Récits
Sujet
Un FilmBelle et Sébastien
Mots Clés
Nicolas Vanier, Mehdi El Glaoui, télévision
Année d'édition
2013
Editeur
Chêne
Collection
(hors collection)
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Relié • 320 pages • 29,90 €
20 x 25,5 cm
ISBN
978-2-8123-0904-5
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Immortalisée dans les années 1960/1970, la série Belle et Sébastien est adaptée sur grand écran par Nicolas Vanier. Voici l'album illustré du film. Grâce aux photographies d'Éric Travers, revivez cette histoire d'amitié indéfectible entre un petit garçon, Sébastien, et un chien de montagne des Pyrénées, Belle.

Biographie de l'auteur :
Nicolas Vanier est célèbre pour ses nombreuses expéditions dans les « pays d'en haut ». Il a raconté ses aventures dans plusieurs ouvrages. Il est aussi auteur-réalisateur de plusieurs films dont "Le Dernier Trappeur" et "Loup". Aujourd'hui, il se consacre activement à la défense de l'environnement à travers ses livres, ses films, ses expéditions…

Extrait :
Dans le ciel immuablement bleu de ce matin d'été, la menace planait, masquée par le ruissellement du soleil qui éclaboussait les pentes abruptes, les alpages piquetés de fleurs et embrasait les rochers d'un éclat violent, presque aveuglant.
Alertée par une ombre fugitive, une vieille marmotte postée en chandelle émit un long sifflement, signal de la présence d'un danger imminent. Aussitôt, la colonie occupée à manger détala dans l'herbe rase, filant vers les galeries souterraines, mais déjà l'aigle avait plongé depuis le fond du ciel, aussi lourd qu'une pierre. Au dernier moment, il infléchit sa trajectoire et fila à ras de terre, immense et sombre, les ailes déployées. Négligeant les adultes trop vifs, il choisit un marmot-ton à la course erratique. Il n'eut qu'à l'arracher dans ses serres, puis remonta vers le ciel en quelques coups d'aile. Là-haut, sur le pic de la montagne, deux aiglons affamés réclamaient de la viande.
- Tu l'as vu ?
Le vieil homme se tourna vers son petit-fils qui s'était arrêté, bouche bée. Son visage, d'habitude si prompt au rire, parut se froisser de chagrin.
- Tu crois qu'il va souffrir ?
- Non. Il est sans doute déjà mort. C'est la loi de la nature.
- Est-ce qu'elle est méchante ?
- Jamais. Mais elle peut être dure. Et c'est une grande maîtresse. Pourquoi crois-tu que l'on chasse ?
Il désigna son fusil, puis d'un coup de menton celui de l'enfant, qui tenait fièrement une réplique miniature, en bois, reçue deux mois plus tôt pour fêter ses huit ans. César avait beau redouter la sensibilité exacerbée de Sébastien, il ne voulait pas lui raconter des histoires. Le petit avait passé l'âge des contes de fées, si tant est qu'il l'ait jamais eu ! Celui-ci secoua la tête et contesta.
- Mais une balle, ça tue d'un coup ! On souffre pas !
- La mort reste la mort, ne l'oublie jamais. Elle se passe d'excuses.
Il se remit en marche, et perçut bientôt le trottinement derrière lui. Ils grimpèrent en silence, pénétrés par le calme majestueux des montagnes. Voilà bientôt une heure qu'ils avaient quitté la forêt de pins et de mélèzes pour attaquer le versant nord du massif, et le sentier raidissait toujours plus. Semées d'une myriade de gentianes, chardons et soldanelles bleus et mauves, les pentes herbues déroulaient un poudroiement de Voie lactée. Au-dessus, l'herbe se raréfiait, la roche affleurait, et le mauve des saponaires faisait place, par endroits, aux rares fleurs jaunes du génépi.
Un groupe de tétras-lyres jaillit d'un taillis de groseilliers sauvages et s'envola en désordre. Le vieux les laissa aller, sans faire mine d'épauler, se contentant de compter les lyres du plus vieux mâle de la compagnie.
La beauté de la balade lui avait fait oublier son souci, qui revint l'assaillir quand il aperçut la trace, en plein sur le sentier. Il se figea aussitôt et fit signe à l'enfant d'approcher.

Voir le site internet de l'éditeur Chêne

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

14532 livres recensés   •   (c)2014-2020  Livres-Cinema.info   •