MENU   

« René Clément »

Couverture du livre René Clément par Denitza Bantcheva

AmazonFnac
Rakuten/PriceMinister

de Denitza Bantcheva

Type
Etudes
Sujet
RéalisateurRené Clément
Mots Clés
René Clément, réalisateur
Année d'édition
2008
Editeur
Editions du Revif
Collection
Cinéma
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 405 pages • 20,00 €
11,5 x 19 cm
ISBN
978-2-35700-001-8
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Première étude exhaustive de l'oeuvre de Clément, cette monographie permet au lecteur de suivre le parcours artistique d'un maître qui a traversé l'une des périodes les plus riches en mutations du cinéma français : les années 1945-1975. Figure de proue du renouveau de l'après-guerre, récompensé de deux Oscar et reconnu dans le monde entier dès ses premiers films, Clément a été attaqué ensuite par la Nouvelle Vague, et injustement assimilé au cinéma traditionnel, sans cesser pour autant de faire des expériences dont l'originalité ressort avec le recul. Outre l'analyse de son oeuvre film par film, le livre offre un commentaire de sa thématique et de sa stylistique, qui met en évidence leur cohérence profonde. Des entretiens avec des proches et des collaborateurs du maître (Alain Delon, Michèle Morgan, Brigitte Fossey, Claude Bolling...) viennent compléter l'étude. Denitza Bantcheva a publié des romans, des récits, des nouvelles et des poèmes ainsi que des livres de cinéma. Aux Éditions du Revif, elle a fait paraître l'ouvrage de référence Jean-Pierre Metville : de l'oeuvre à l'homme et La Traversée des Alpes, un roman dont la critique a salué l'envergure et l'originalité.

Extrait :
Extrait de l'avant-propos :

«Clément a longtemps gêné ceux qui voulaient avoir tout innové», écrivait Claude-Marie Trémois dans un article intitulé «René Clément : ce méconnu». Plus de quarante ans se sont écoulés depuis, mais le constat garde son importance, et le qualificatif «méconnu» semble encore plus pertinent du point de vue actuel.
De fait, la dernière étude de l'oeuvre du cinéaste, la monographie d'André Farwagi, remonte à 1967 ; depuis, aucun spécialiste ne semble s'être intéressé à Clément autrement que pour le situer parmi d'autres réalisateurs, dans un contexte de période ou de genre, quand ce n'est pas pour commenter seulement un ou deux de ses films. Pire encore, en l'absence d'analyse couvrant toute sa filmographie, de vieux clichés péjoratifs continuent de circuler, et s'imposent parfois jusqu'aux critiques bien placés pour émettre un avis plus objectif. Même les mieux intentionnés, comme Pierre Billard qui dissipe certains malentendus, ont du mal à trouver un «tiroir» approprié pour y «ranger» Clément, tout en refusant d'admettre qu'il mérite d'être étudié en soi, avec l'attention due à un maître. Tel fut longtemps le sort de Jean-Pierre Melville aussi, et comme cela s'est produit avec lui, c'est la méconnaissance critique d'une oeuvre de grande valeur qui m'a décidée à entreprendre l'ouvrage qui suit.

Voir le site internet de l'éditeur Editions du Revif

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

14299 livres recensés   •   (c)2014-2020  Livres-Cinema.info   •