MENU   

« L'écran bleu »

La représentation des ouvriers dans le cinéma français

Couverture du livre L'écran bleu par Michel Cadé

AmazonPriceMinister
Amazon

de Michel Cadé

Type
Etudes
Sujet
Sociologie
Mots Clés
sociologie, représentation, idéologie, politique
Année d'édition
2005 (épuisé ou diffusion restreinte)
Editeur
Presses Universitaires de Perpignan
Collection
Etudes
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 302 pages • 25,00 €
13 x 20 cm
Egalement disponible en format eBook.
ISBN
978-2-914518-41-3
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Moins de 200 films en un peu plus d'un siècle, 134 pour la période du cinéma parlant, la silhouette ouvrière n'est pas très fréquente dans le cinéma français. Cet ouvrage est né d'un choc : le retour en force des ouvriers à l'écran dans les années 90. En même temps que l'on annonçait partout la mort programmée de la classe ouvrière dans la vie réelle, voilà que, sous les traits de Dominique Blanc, d'Ariane Ascaride ou Elodie Bouchez, les ouvrières crevaient l'écran. Ce décalage entre un discours généralement admis et la vigueur d'une représentation cinématographique a été une invitation à interroger sur la longue durée l'identité d'une représentation, à en traquer les constances et à en marquer les ruptures. Enraciné dans la conviction que le cinéma interpelle l'historien des sociétés et informe l'histoire, cet ouvrage a pour principale ambition d'offrir au lecteur quelques clés pour mieux comprendre une France où, réelle ou mythifiée, la classe ouvrière fut au cœur de la vie politique. La vérité de Clio est parfois de l'autre côté du miroir.

Quatrième de couverture :
Moins de 150 films en un peu plus d'un siècle, 107 pour la période du cinéma parlant, la silhouette ouvrière n'est pas très fréquente dans le cinéma français. C'est sur ce corpus, limité mais suffisant, que s'appuie le présent ouvrage. Inscrit dans le mouvement d'analyse des rapports entre cinéma et histoire lancé en France par Marc Ferro puis Pierre Sorlin, il est né d'un choc : le retour en force des ouvriers à l'écran dans les années 90. En même temps que l'on annonçait partout la mort programmée de la classe ouvrière dans la vie réelle, voilà que, sous les traits de Dominique Blanc, d'Ariane Ascaride, d'Elodie Bouchez ou d'Emilie Dequenne, les ouvrières crevaient l'écran. Ce décalage entre un discours généralement admis et la vigueur d'une représentation cinématographique, se refusant à figer l'ouvrier dans l'icône en casquette d'un Jean Gabin ou d'un Raymond Bussières, a été une invitation à interroger sur la longue durée l'identité d'une représentation, à en traquer les constances et à en marquer les ruptures. Enraciné dans la conviction que le cinéma interpelle l'historien des sociétés et informe l'histoire, cet ouvrage, en s'attachant à décrypter la représentation de l'ouvrier dans le cinéma français, a pour principale ambition d'offrir au lecteur quelques clés pour mieux comprendre la France du siècle qui s'achève, une France où, réelle ou mythifiée, la classe ouvrière fut au coeur de la vie politique. La vérité de Clio est parfois de l'autre côté du miroir.

Biographie de l'auteur :
Michel Cadé, Agrégé d'histoire, est Professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Perpignan. Historien du mouvement ouvrier, il est aussi l'auteur de nombreux articles sur les rapports entre histoire et cinéma. Membre de la rédaction des Cahiers de la Cinémathèque, il est directeur du Festival européen de critique historique du film, Confrontation, organisé chaque année à Perpignan par l'Institut Jean Vigo.

Voir le site internet de l'éditeur Presses Universitaires de Perpignan

> Sur un thème proche :

Le Cinéma populaire et ses idéologies: L'Homme et la société n° 154

Le Cinéma populaire et ses idéologies (2005)

L'Homme et la société n° 154

de Nicole Beaurain

Sujet : Sociologie

Propagandes silencieuses: Masses, télévision, cinéma

Propagandes silencieuses (2002)

Masses, télévision, cinéma

de Ignacio Ramonet

Sujet : Sociologie

La question raciale dans les séries américaines :The Wire, Homeland, Oz, The Sopranos, OITNB, Boss, Mad Men, Nip/Tuck

La question raciale dans les séries américaines (2014)

The Wire, Homeland, Oz, The Sopranos, OITNB, Boss, Mad Men, Nip/Tuck

de Olivier Esteves et Sébastien Lefait

Sujet : Sociologie

Cinéma contre spectacle: Suivi de Technique et idéologie (1971-1972)

Cinéma contre spectacle (2009)

Suivi de Technique et idéologie (1971-1972)

de Jean-Louis Comolli

Sujet : Sociologie

Cinéma anglophone et politique: Vers un renouveau du sens

Cinéma anglophone et politique (2007)

Vers un renouveau du sens

Collectif dir. Trudy Bolter

Sujet : Sociologie

La Direction de spectateurs:Création et réception au cinéma

La Direction de spectateurs (2015)

Création et réception au cinéma

Collectif dir. Dominique Chateau

Sujet : Sociologie

De la pauvreté

De la pauvreté (2014)

Collectif dir. Andréa Grunert

Sujet : Sociologie

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

13727 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •