MENU   

« Filmer, dit-elle »

Le cinéma de Marguerite Duras

Couverture du livre Filmer, dit-elle par Collectif

AmazonFnac
PriceMinister

Collectif

Type
Etudes
Sujet
RéalisateurMarguerite Duras
Mots Clés
Marguerite Duras, réalisateur, écrivain, entretiens
Année d'édition
2014
Editeur
Capricci
Collection
Première Collection
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 216 pages • 18,00 €
12 x 19 cm
ISBN
979-10-239-0049-1
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Il y a un siècle naissait l'écrivaine Marguerite Duras. L'écrivaine ? Ne devrait-on pas plutôt dire l'artiste pour intégrer son travail de cinéaste ? Disons qu'elle est une voix, tant celle-ci marque par sa singularité, au-delà de la forme de ses oeuvres. On a beaucoup écrit sur Duras, son histoire et ses histoires. On a beaucoup cherché à comprendre sa vie et ses oeuvres, mais ses films ont souvent été considérés comme un reliquat des textes. Cet ouvrage prend le cinéma de Marguerite Duras comme il est : riche, au-delà des genres, des techniques, du cinéma même. Notre premier geste a été de donner la parole à des auteurs qui, simplement, naïvement, aiment son cinéma, et sont impressionnés par lui. Aussi, différents tons et différentes générations se croisent : certains évoquent la violence politique des premiers films de Duras ou cherchent les marques de ses obsessions intimes, d'autres investissent ses décors et ses personnages. Mais tous se passionnent pour le naturel rare et radical avec lequel Duras, alors écrivaine reconnue, s'empare du cinéma.

Pourquoi Détruire dit-elle est-il un film d'horreur ? Comment Luc Moullet devint-il le producteur de Nathalie Granger ? De l'Inde a Neauphle-le-Château, quels sont les lieux d'India Song ? Que faire pendant le Festival de Cannes ? Filmer est-il un luxe ? Et monter ? Comment tuer le cinéma? Pourquoi le vide est-il un programme révolutionnaire ?

Des textes d'analyse sont accompagnés d'entretiens avec Duras elle-même et certains de ses collaborateurs. Son personnage, éminemment romanesque, relie ainsi des temporalités différentes pour appréhender une oeuvre qui, elle, y a toujours échappé.

Sommaire :
- Tout casser, Luc Chessel
- La Destruction la parole, entretien avec Marguerite Duras par Jean Narboni et Jacques Rivette (Cahiers du cinéma n° 217, novembre 1969)
- Le Point de vue de Satan, Luc Moullet
- Le Chant des seuils, Pierre Eugène
- Le Miroir, entretien avec Marguerite Duras par Xavière Gauthier (Marguerite Duras, collection « Ça/Cinéma », éditions Albatros, 1975)
- Le piano qui attend, entretien avec Solange Mascolo par Jean Cléder (février 2014)
- 30 000 ans devant la mer, Philippe Azoury
- Duras transgenre, Stéphane Bouquet
- La Provocation tranquille, Fernando Ganzo

Voir le site internet de l'éditeur Capricci

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

13660 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •