MENU   

« En toute liberté »

Couverture du livre En toute liberté par Roland Giraud et Eric Denimal

AmazonFnac
Rakuten/PriceMinister

de Roland Giraud et Eric Denimal

Type
Autobiographies
Sujet
ActeurRoland Giraud
Mots Clés
Roland Giraud
Année d'édition
2013
   > Voir l'édition plus récente (2015)
Editeur
Le Passeur
Collection
En toute liberte
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 222 pages • 19,00 €
14 x 20,5 cm
ISBN
978-2-36890-012-3
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Pour la première fois, Roland Giraud se livre, avec une simplicité et une authenticité désarmantes. Il revient sur son parcours, confie sa vision de la vie, parle de ses amours, témoigne de sa foi, dans un livre bouleversant et juste. Il évoque ses souvenirs d'enfance au Maroc, où il est né, dans le Sud-Ouest où il a grandi, parle de ses racines et de la relation complexe avec son père, dit ses rêves de devenir chanteur lorsqu il monte à Paris dans le sillage des Compagnons de la Chanson. Et ce sont les cours d'art dramatique où il rencontre Maaïke, devenue sa femme en 1966, ses premiers cachets comme doubleur et figurant au cinéma.
Puis vient la notoriété, qui ne cessera de croître, aboutissant à un palmarès impressionnant : plus de 60 pièces de théâtre et autant de films ou de téléfilms en bientôt 50 ans de carrière, laquelle se poursuit avec le succès que l'on sait. Il raconte sa passion du métier, les coulisses de ce monde qui fascine, son ami Coluche, le Splendid et les autres...
Et soudain, le drame lorsque sa fille unique, Géraldine, est assassinée dans des conditions aussi horribles que mystérieuses. Cette affaire défraie longtemps la chronique.
Après des années de silence, Roland Giraud accepte de confier cette autre vie, intime et déchirée, avec une pudeur et une sincérité rares.

Biographie de l'auteur :
Roland Giraud a fait ses débuts sur scène et au cinéma en 1966, puis il est entré dans la troupe de Coluche en 1971 au Café de la Gare, où il s'est lié avec la troupe du Splendid.
Il a obtenu son premier rôle au cinéma en 1974 grâce à Michel Audiard dans Bons baisers... à lundi mais n a acquis de réelle notoriété qu'avec Les Bronzés font du ski (1979) puis Papy fait de la résistance (1983), suivi deux ans plus tard de Trois hommes et un couffin, de Coline Serreau. Il est aujourd hui l'un des comédiens les plus populaires et les plus aimés.

Extrait :
En toute liberté, et en toute amitié.
Il est des choses faciles à dire parce qu'elles sont assez universelles, comme les bons souvenirs et les belles rencontres. Et il y a des choses plus difficiles à partager. Ce sont des poids, des fardeaux, voire des boulets que l'on a longtemps traînés et que l'on ne peut confier qu'à quelques-uns de ses amis. Puis il y a des douleurs muettes que l'on garde pour soi, non pas parce qu'elles sont trop personnelles - encore que ! -, mais parce que les mots pour les dire sont de nouvelles blessures que l'on s'inflige. Faut-il alors se taire pour toujours ? Surgissent d'une mémoire implacable les lignes d'Alfred de Vigny et le souffle fragile d'un loup qui meurt. Le poète, devant la dignité de la bête qui offre sa vie pour sauver les siens, lui prête ces mots sublimes :

[...] Si tu peux, fais que ton âme arrive,
À force de rester studieuse et pensive,
Jusqu'à ce haut degré de stoïque fierté
Où, naissant dans les bois, j'ai tout d'abord monté.
Gémir, pleurer, prier est également lâche.
Fais énergiquement ta longue et lourde tâche
Dans la voie où le Sort a voulu t'appeler,
Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler.

Mais s'isoler dans sa peine et ses silences ne peut qu'entretenir le chagrin et l'amertume. Alors, il faut oser relever la tête et redécouvrir la beauté du ciel et la chaleur du soleil. Il faut observer l'opiniâtreté de la vie et la puissance de l'espérance. E faut aussi retrouver la confiance en celui qui sait écouter et qui aide les mots à naître. Et soudain, la fringale de dire. L'écluse s'ouvre et les flots se déversent. Me voilà avide de partager des images, des odeurs, des joies et des larmes. L'avenir retrouve un horizon.
Que le poète m'excuse, mais pleurer n'est pas toujours lâche, et prier moins encore. C'est prendre la mesure de son humanité et de sa fragilité ; c'est être en quête de consolation, de compassion et de nouvelles certitudes. C'est croire encore en la fraternité et en l'amitié.
À celui qui ne s'est pas impatienté de mes silences et qui les a habillés de son affection, puis qui a pris le temps de m'écouter enfin, je ne peux que dire ma reconnaissance parce que, grâce à lui, le sourire revient et l'amour de la vie reprend le dessus. «Comme dans l'eau le visage répond au visage, le coeur de l'homme répond au coeur de l'homme.»
Après le silence et la réserve pudique, voilà que la hâte de partager me presse. S'il faut alors me pardonner, c'est du désordre qui surgit parce que les mots et les images se bousculent. Us ont soif de voir le jour et de s'envoler jusqu'à l'ami, le compagnon, le frère que vous avez décidé d'être en ouvrant ce livre.

Voir le site internet de l'éditeur Le Passeur

Edition de poche

En toute liberté

> Des mêmes auteurs :

> Sur un thème proche :

14532 livres recensés   •   (c)2014-2020  Livres-Cinema.info   •