MENU   

« Tati »

Couverture du livre Tati par Marc Dondey

AmazonFnacPriceMinister

de Marc Dondey

Type
Biographies
Sujet
RéalisateurJacques Tati
Mots Clés
Jacques Tati, humour
Année d'édition
2009
Editeur
Ramsay
Collection
Ramsay Cinéma
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 270 pages • 41,00 €
25 x 28 cm
ISBN
978-2-84114-975-9
Appréciation
4 étoiles (1 vote)

Moyenne des votes : 4 étoiles

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
1 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Rien n'égale le plaisir de voir les films de Jacques Tati, sinon celui de les revoir. Près de trente ans après la mort du cinéaste, son oeuvre entre de plain-pied dans le XXIe siècle, dans toute sa splendeur visuelle et sonore. Cette jeunesse de l'oeuvre de Tati, c'est toute sa beauté et son mystère. Tati nous parle au présent, tout en nous offrant un témoignage irremplaçable sur son époque. Jour de fête célèbre une renaissance et un moment de grâce au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Dans le rôle du facteur au fabuleux coup de pédale, Tati est irrésistible. Mais sa véritable découverte est le personnage de Monsieur Hulot, l'oeil rond, la pipe à la bouche et la démarche élastique. Héros discret et inoubliable, Hulot sème derrière lui un vent léger de catastrophes et virevolte comme un poteau indicateur affolé par l'inconséquence du monde qui l'entoure. Hulot observe, Hulot témoigne. Le rituel des congés au bord de la mer dans Les Vacances de Monsieur Hulot, le monde absurde du travail dans Mon Oncle, l'utopie urbaine dans PlayTime et l'obsession de l'automobile dans Trafic : entre deux éclats de rire on sent, derrière l'étonnement de Hulot, l'inquiétude de Tati. Solitaire, marginal dans la gloire comme dans la déconvenue, Jacques Tati a apporté en l'espace de six films une contribution unique à l'histoire du cinéma comique. Artisan obsédé par le détail sonore et visuel, Tati est artiste du temps et de l'espace, de la matière et du mouvement. Ses films forment un tout, un univers extraordinairement complexe et raffiné. Par ses innovations et ses intuitions, cette oeuvre singulière place Tati aux côtés des créateurs majeurs de son temps.

Description de l'ouvrage :
"Il sera toute sa vie celui qui rêve à contretemps et inverse les règles du jeu, au fond de la classe ; celui qui mène, au fil de son intuition, la plaisanterie jusqu'au bout." De 1949, date de sortie de Jour de fête, jusqu'à sa mort, Jacques Tatischeff, dit Jacques Tati, le grand dégingandé, le poète décalé, aura marqué de sa patte inimitable le cinéma français. De ses débuts de mime au sein de l'équipe de rugby du Racing à ses plus grandes réussites cinématographiques, en passant par les années de music-hall et les moments de doute, Marc Doutey a tout consigné. Dans cet ouvrage, ce livre d'art devrait-on dire, il a laissé une grande place à l'Artiste Tati. Les grands chapitres concernent ses débuts (avec son équipe de rugby…) et ses quatre grands films, nommés selon les lieux de tournage et les surnoms de décor. Ainsi, nous entrons dans l'univers de Jour de fête par l'entrée dans le village de Sainte-Sévère, lieu de tournage où Tati, cinq ans plus tôt, avait passé les dernières années de guerre. Ensuite, nous nous arrêtons à L'Hôtel de la plage pour assister aux Vacances de monsieur Hulot. Puis, c'est la Villa Arpel recréée aux Studios de la Victorine pour Mon Oncle en 1958 (qu'il aurait préféré presque muet). Le dernier arrêt important est celui de Tativille, pour les besoins de Playtime où hall d'aéroport, building furent reconstitués pour une œuvre considérée par certains comme "la plus ambitieuse et la plus complexe". Les trois autres films de Tati, Trafic – influencé par le réalisateur de documentaire Bert Haanstra –, Parade – une commande de la télé suédoise – et Confusion – une "volonté de réflexion sur le phénomène de la perception" – sont rassemblés en un chapitre unique… Durant plus de 270 pages, Dondey fait revivre les tournages et leurs difficultés, l'accueil du public et celui des autres artistes, comme cette lettre envoyée par François Truffaut à Tati lors du semi-échec de Playtime, ou le témoignage de Maurice Pialat au moment de Parade. L'auteur, avec l'aide de la fille du réalisateur, Sophie Tatischeff (décédée depuis), rend ainsi un magnifique hommage à cet artiste hors norme, à part dans l'histoire du cinéma français. Les nombreuses photos (sublimes) ajoutent à ce beau travail poésie et intimité. Cela ne gâche rien. --Marine Segalen

Quatrième de couverture :
Solitaire, marginal dans la gloire comme dans la déconvenue, Jacques Tati a apporté en l'espace de six films une contribution unique à l'histoire du cinéma comique. De Jour de Fête à Parade, en passant par les quatre longs métrages qui évoquent les tribulations de Monsieur Mulot, son oeuvre forme un tout, un univers dont la poésie et l'invention reposent sur un traitement extraordinairement méticuleux du détail sonore et visuel.

Les clés de cet univers, il faut les chercher dans les années de jeunesse du cinéaste, lorsqu'il est encore Jacques Tatischeff, fils d'un encadreur ami de peintres célèbres, petit-fils d'un ambassadeur du Tsar qui disparaît à Paris dans de mystérieuses circonstances. Grand, mince, sportif, Tati se distingue au sein de son équipe de rugby par un talent de mime et de conteur qui lui vaut bientôt le succès sur les scènes des music-halls parisiens. Observation, imitation, improvisation : l'art de la pantomime inspirera pour longtemps son travail d'acteur et de metteur en scène.

Dans les années de l'immédiat après-guerre, la révolte don quichottesque du facteur Jour de Fête contre le taylorisme du système postal américain célèbre une renaissance, un fragile moment de grâce dans un monde qui se précipite dans la course vertigineuse du progrès technologique. Tati, dans le rôle du facteur au fabuleux coup de pédale, est irrésistible. Mais sa véritable découverte, celle qui concentre l'essence même de son cinéma, c'est Hulot, l'oeil rond, la pipe à la bouche et la démarche élastique. Hulot, héros discret et inoubliable, qui sème derrière lui un vent de catastrophes et virevolte sur son axe comme un poteau indicateur affolé par l'inconséquence du monde qui l'entoure. Hulot observe. Hulot témoigne. Le rituel des congés du bord de mer (Les Vacances de Monsieur Hulot), le monde absurde du travail (Mon Oncle), l'univers sophistiqué des immeubles de bureaux (Playtime), l'obsession de l'automobile (Trafic) : chaque film ajoute une touche au portrait d'une société privée de sens critique, incapable de saisir le cours de ses propres mutations. On sent, derrière l'étonnement de Hulot, l'inquiétude de Tati.

Sur le plateau de tournage, le metteur en scène relève le défi en se transformant en architecte-urbaniste, et crée Tativille, le grandiose décor de verre et d'acier de Playtime. Maître absolu du son et de l'image, il entraîne son public dans une exploration déconcertante de ses facultés de perception. Là est la profonde originalité de Tati : chacun de ses films est un jeu, une dramaturgie subtile et vivante, une rencontre aux prolongements imprévisibles. Au-delà de l'écran, son cinéma invite à vivre, dans leur plénitude et leur diversité, les plaisirs de l'ouïe et du regard.

Les innovations de Tati - dans la technique du récit, dans l'approche de la notion de personnage - dépassent de beaucoup le seul champ du film de comédie, touchent à la musique, à la peinture, à l'architecture, à la danse. Inclassable, Tati compte parmi les grands créateurs de son temps. Mais la vraie postérité de son oeuvre est privée, multiforme, éclatée dans l'intimité de ceux qui, admirateurs et complices de Monsieur Hulot, savent partager quelquefois, ne serait-ce que pour quelques pas, son esprit d'innocence et de curiosité. M. D.

Edition précédente

Tati

Tati (1993)

de Marc Dondey

Editeur : Ramsay
(ancienne édition)

Sujet : Réalisateur > Jacques Tati

Edition précédente

Tati

Tati (2002)

de Marc Dondey

Editeur : Ramsay
(ancienne édition)

Sujet : Réalisateur > Jacques Tati

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

13056 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •