MENU   

« William Dieterle »

Un humaniste au pays du cinéma

Couverture du livre William Dieterle par Hervé Dumont

AmazonRakuten/PriceMinister

de Hervé Dumont

Type
Biographies
Sujet
RéalisateurWilliam Dieterle
Mots Clés
William Dieterle, réalisateur, biographie, biopic, années 30
Année d'édition
2002 (épuisé ou diffusion restreinte)
Editeur
CNRS
Collection
(hors collection)
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 268 pages • 38,00 €
21 x 27 cm
ISBN
978-2-271-06001-3
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Coédition avec la Cinémathèque française. Étude biographique et historique de la carrière de William Dieterle (1893-1972), acteur, homme de théâtre et surtout cinéaste qui devint, dans les années 1930, l'un des plus prestigieux réalisateurs de la Warner et le spécialiste incontesté de films biographiques consacrés à la vie d’hommes illustres. A l'aide de documents contemporains et de témoignages respectifs, l'auteur décrit avec précision les conditions de production et de réception des films de Dieterle et dessine avec netteté les lignes de force, tant esthétiques qu'idéologiques, de son œuvre. "Blocus", "Quasimodo", "le Portrait de Jennie", "Duel au soleil" ou "la Vie d’Émile Zola" , témoignent de la constance d'une inspiration germanique, fantastique ou orientaliste au sein du classicisme hollywoodien.

Description de l'ouvrage :
" Chacun de ses films est un acte de courage ", affirmait Bertolt Brecht en parlant de son compatriote William Dieterle (1893-1972). En une douzaine d'années, ce cinéaste mal aimé des historiens - certainement le plus sous-estimé des réalisateurs germanophones établis aux Etats-Unis - réussit en effet le tour de force de passionner les foules pour une thématique humaniste qui contredisait toutes les normes en usage de l'industrie hollywoodienne. " L'idée d'un film est toujours plus importante que son anecdote ", aimait-il à proclamer. Acteur extrêmement populaire, Dieterle quitta volontairement son Allemagne natale, où il n'était pas menacé, pour devenir à Hollywood le porte-drapeau de l'antifascisme. En 1937, il signa l'unique film de fiction américain en faveur de l'Espagne républicaine, Blockade. Entouré d'émigrants comme Max Reinhardt, Franz Werfel, Thomas Mann, Brecht et tant d'autres qu'il soutint aussi financièrement, il devint dans les milieux du cinéma le principal représentant de la vieille Allemagne face à la. barbarie nazie : derrière leur façade historique, des films encensés d'Oscars comme The Life of Emile Zola ou Juarez étaient de vibrants appels à la conscience du monde. Après la guerre, victime du maccarthysme, Dieterle devait payer ces audaces de sa carrière. Mais ce serait faire injustice à son talent que de limiter ses mérites au cinéma politique. The Hunchback of Notre-Dame (avec Charles Laughton en Quasimodo) ou ce " Faust " américain qu'est The Devil and Daniel Webster harmonisent deux tendances fondamentales de son œuvre : son engagement progressiste et démocrate et sa veine à la fois fantastique et romanesque. On n'oubliera pas non plus les embrasements romantiques de Love Letters ou les rêveries surréalistes de Portrait of Lennie que Luis Buñuel comptait parmi les dix plus beaux films du monde.

Voir le site internet de l'éditeur CNRS

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

14385 livres recensés   •   (c)2014-2020  Livres-Cinema.info   •