MENU   

« Nietzsche et l'expérience cinématographique »

Le savoir désavoué

Couverture du livre Nietzsche et l'expérience cinématographique par Florence Bernard de Courville

AmazonFnac
PriceMinister

de Florence Bernard de Courville

Type
Essais
Sujet
Théorie
Mots Clés
philosophie, théorie, mise en scène, espace, temps
Année d'édition
2005
Editeur
L'Harmattan
Collection
Ouverture philosophique
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 164 pages • 14,50 €
13,5 x 21 cm
ISBN
978-2-7475-8320-6
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
A partir d'une réflexion sur l'éclatement de la philosophie classique qui conduit de la pensée de Friedrich Nietzsche à l'expérience cinématographique, cet ouvrage se propose de mettre au jour l'étrange parenté qui les unit l'une à l'autre. Emerge alors l'idée selon laquelle le cinéma s'inscrit dans la filiation de la parole nietzchéenne, plus encore, qu'il en est la mise en scène. Le spectateur éprouve la fin de la métaphysique inaugurée par Platon. Il traverse cet espace déserté par les dieux que Nietzsche a évoqué. A l'immobilisme prôné par la philosophie occidentale, répond l'espace cinématographique, désorienté, dispersé. Au concept de présence s'opposent un temps disséminé et un " ici et maintenant " impossible, Au sujet unique de l'ontologie platonicienne, le cinéma répond par l'identification spectatorielle, incarnation du sujet pluriel, polyphonique et multiplié, décrit par Nietzsche. Cet essai tente de prendre la mesure de ces similitudes conceptuelles et assume les conséquences d'un tel legs. En considérant le cinéma non plus seulement comme un objet de pensée mais comme une force de pensée, il interroge la notion même de philosophie et l'entraîne vers l'impureté.

Biographie de l'auteur :
Florence Bernard de Courville est Docteur en Etudes cinématographiques de l'Université Paris III-Sorbonne-Nouvelle. Ses travaux, relatifs à la philosophie, à l'esthétique et aux théories du cinéma, portent sur la représentation et l'imitation. Interrogeant la notion de modernité, elle a notamment consacré des articles à Alain Resnais, Pier Paolo Pasolini et André Bazin.

Voir le site internet de l'éditeur L'Harmattan

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

L'Espace cinématographique:Esthétique et dramaturgie

L'Espace cinématogra-
phique
(2015)

Esthétique et dramaturgie

de Antoine Gaudin

Sujet : Théorie

Le Pouvoir de l'oubliée:La perception au cinéma

Le Pouvoir de l'oubliée (2015)

La perception au cinéma

de Lucie Roy

Sujet : Théorie

Après Deleuze: Philosophie et esthétique du cinéma

Après Deleuze (1997)

Philosophie et esthétique du cinéma

Collectif

Sujet : Théorie

Montages du sens:philosophie, cinéma et arts plastiques

Montages du sens (2017)

philosophie, cinéma et arts plastiques

de Pierre Rodrigo

Sujet : Théorie

Cinéma critique : Adorno, de Francfort à Hollywood

Cinéma critique (2017)

Adorno, de Francfort à Hollywood

de Ludvic Moquin-Beaudry

Sujet : Théorie

Au cinéma, croire à l'inconscient : Ecrire, réaliser, mettre en scène, monter, interpréter

Au cinéma, croire à l'inconscient (2016)

Ecrire, réaliser, mettre en scène, monter, interpréter

Collectif dir. Jeanne Joucla

Sujet : Théorie

Philosophie-écrans : Du cinéma à la révolution numérique

Philosophie-écrans (2016)

Du cinéma à la révolution numérique

de Mauro Carbone

Sujet : Théorie

12919 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •