MENU   

« Cinéma et culpabilité en Allemagne »

1945-1990

Couverture du livre Cinéma et culpabilité en Allemagne par Béatrice Fleury-Vilatte

AmazonRakuten/PriceMinister

de Béatrice Fleury-Vilatte

Type
Etudes
Sujet
PaysAllemagne
Mots Clés
Allemagne, idéologie nazie, guerre, culpabilité
Année d'édition
1990 (épuisé ou diffusion restreinte)
Editeur
Institut Jean Vigo
Collection
(hors collection)
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Relié • 251 pages • 18,29 €
14 x 21 cm
ISBN
978-2-906027-06-0
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Quelles sont les responsabilités du peuple allemand dans l'instauration et l'existence même du nazisme ? Doit-il en supporter une culpabilité collective ? Depuis cinquante ans ces questions hantent, explicitement ou non, les hommes politiques, les intellectuels et les créateurs. Le cinéma n'a pu les ignorer. Il a donné, et donne encore, de multiples réponses à ces interrogations essentielles. Dans cet ouvrage, à partir d'une analyse rigoureuse et passionnante de la production cinématographique allemande depuis 1945, Béatrice Fleury-Vilatte met au jour les diverses représentations du nazisme élaborées par les films. Elle distingue quatre moments dans la filmographie de la RFA : le constat hébété de la catastrophe dans l'immédiat après guerre, la tentative de réhabilitation dans les films militaristes des années cinquante, le rejet de la génération antérieure par les jeunes cinéastes au tournant des années soixante - soixante dix, enfin les esquissés de réconciliation avec l'Histoire à partir de 1984. Le cinéma de la DDR de son côté privilégie de façon quasi exclusive une condamnation du fascisme qui dépasse l'histoire allemande. Mais au delà de ces orientations le cinéma témoigne de la difficulté des allemands à envisager la culpabilité comme une part constitutive de leur histoire.

Béatrice Fleury-Vilatte démontre à travers cette remarquable étude que le cinéma est un moyen de connaissance irremplaçable pour qui veut étudier les courants profonds d'une société. Son ouvrage illustre ainsi une des orientations essentielles de l'Institut Jean Vigo.

Lien externe :
Le livre peut être commandé sur le site de l'Institut Jean Vigo : http://www.inst-jeanvigo.eu/type/collection

Voir le site internet de l'éditeur Institut Jean Vigo

> Sur un thème proche :

Lang, Murnau, Wegener et le Juif maléfique: Le personnage maléfique dans le cinéma fantastique de l'Allemagne pré-hitlérienne ou l'Allemand et son double négatif, le Juif

Lang, Murnau, Wegener et le Juif maléfique (2011)

Le personnage maléfique dans le cinéma fantastique de l'Allemagne pré-hitlérienne ou l'Allemand et son double négatif, le Juif

de Alice-Anne Busque

Sujet : Pays > Allemagne

La vision nazie de l'histoire: à travers le cinéma documentaire du Troisième Reich

La vision nazie de l'histoire (1990)

à travers le cinéma documentaire du Troisième Reich

de Christian Delage

Sujet : Pays > Allemagne

L'Image et son juif : Le juif dans le cinéma nazi

L'Image et son juif (1983)

Le juif dans le cinéma nazi

de Régine Mihal Friedman

Sujet : Pays > Allemagne

Leni Riefenstahl: Une ambition allemande

Leni Riefenstahl (2008)

Une ambition allemande

de Steven Bach

Sujet : Réalisateur > Leni Riefenstahl

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

13865 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •