MENU   

« Cinéma et philosophie »

Couverture du livre Cinéma et philosophie par Juliette Cerf

AmazonFnac
PriceMinister

de Juliette Cerf

Type
Essais
Sujet
Théorie
Mots Clés
philosophie, John Huston, Alain Resnais, John Woo
Année d'édition
2009
Editeur
Cahiers du cinéma
Collection
Les petits Cahiers
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 96 pages • 9,95 €
13,5 x 18,5 cm
ISBN
978-2-86642-547-0
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
En exposant le mythe de la caverne, Platon prépare, sans le savoir, un rapprochement entre cinéma et philosophie que Godard formulera de façon impérative : " Je pense, donc le cinéma existe ". Pourtant, le cinéaste fabrique des images et des sons bien matériels quand le philosophe manie des concepts invisibles et abstraits. Et lorsque le cinéma naît à la fin du XIXe siècle, il est considéré comme un divertissement populaire et les philosophes ne se précipitent guère sur son berceau. Comment ces deux domaines hétérogènes, jeune art du mouvement d'un côté, connaissance conceptuelle ancestrale de l'autre, ont-ils fini par se rencontrer ? C'est ce que Juliette Cerf nous raconte à la manière d'une " comédie du remariage ", chère à Stanley Cavell. Passé le temps des désaccords, vient celui du " réaccord ". André Bazin, philosophe " d'occasion " selon le mot de Jacques Rancière, pose la question de l'essence du cinéma. Au temps de la cinéphilie, Godard, Rivette, Rohmer, Douchet, Daney convoquent Platon, Kierkegaard ou Merleau-Ponty au chevet des " auteurs ", Rossellini, Lang, Hawks ou Hitchcock. La philosophie investit désormais le cinéma, Deleuze, renouant avec Bergson, crée le concept de l'image-temps, et Matrix est évalué à l'aune de la pensée grecque. Cet ouvrage révèle des rapports passionnés et souvent surprenants entre Sartre et John Huston, Heidegger et Resnais, Slavoj Zizek et John Woo... Sans oublier les débats de " cinéphilo ", qui ont pris place aujourd'hui dans ces cavernes modernes que sont aussi bien salles d'Art et d'Essai que multiplexes.

Biographie de l'auteur :
Juliette Cerf est critique de cinéma et journaliste à " Philosophie Magazine ". Elle collabore au " Magazine littéraire " et à " Regards ". Elle a préfacé " Musique pour caméléons " de Truman Capote et participé à l'encyclopédie " La Ville au cinéma " (Éd. Cahiers du cinéma, 2005).

Voir le site internet de l'éditeur Cahiers du cinéma

> Sur un thème proche :

Le Pouvoir de l'oubliée:La perception au cinéma

Le Pouvoir de l'oubliée (2015)

La perception au cinéma

de Lucie Roy

Sujet : Théorie

Après Deleuze: Philosophie et esthétique du cinéma

Après Deleuze (1997)

Philosophie et esthétique du cinéma

Collectif

Sujet : Théorie

Le Ciné-capital - d'Hitchcock à Ozu: Une lecture marxiste de Cinéma de Gilles Deleuze

Le Ciné-capital - d'Hitchcock à Ozu (2018)

Une lecture marxiste de Cinéma de Gilles Deleuze

de Jun Fujita

Sujet : Théorie

Cinéma critique : Adorno, de Francfort à Hollywood

Cinéma critique (2017)

Adorno, de Francfort à Hollywood

de Ludvic Moquin-Beaudry

Sujet : Théorie

Montages du sens:philosophie, cinéma et arts plastiques

Montages du sens (2017)

philosophie, cinéma et arts plastiques

de Pierre Rodrigo

Sujet : Théorie

12919 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •