MENU   

« Entretiens avec Woody Allen »

Couverture du livre Entretiens avec Woody Allen par Eric Lax

AmazonPriceMinister

de Eric Lax

Type
Entretiens et Interviews
Sujet
RéalisateurWoody Allen
Mots Clés
Woody Allen, entretiens, réalisateur
Année d'édition
2008 (épuisé ou diffusion restreinte)
Editeur
Plon
Collection
(hors collection)
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 430 pages • 26,50 €
16,5 x 21 cm
ISBN
978-2-259-20490-3
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
«Ce qu'il y a de drôle, c'est que mes films sont une fuite, mais ce n'est pas le public qui fuit, c'est moi.»
Le ton est donné. Comique et nonchalant, subtil et dévastateur. Depuis plus de trente ans, Eric Lax partage avec le réalisateur chéri des Français les affres et les joies du scénario, de la mise en scène, du casting... Leurs conversations introduisent le lecteur dans les salles de montage et de projection, lui révèlent les dessous des séances d'écriture, les secrets des scènes cultes, l'invitent dans les coulisses de la création. Jamais un réalisateur ne s'était livré à ce point depuis le célèbre livre de François Truffaut sur Hitchcock. De Woody-spermatozoïde dans Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe... à Woody-magicien dans Scoop, Allen se décline en idées géniales et répliques d'anthologie, passant du drame au burlesque, des sentiments aux crimes, cultivant ses obsessions : le jazz, Freud, les Knicks et les jolies filles... Qu'il parle ou filme, Woody Allen est comme le cinéma, passionnant et dérisoire. Incontournable.

Revue de Presse :
Cela fait près de quarante ans qu'Eric Lax interviewe Woody Allen. A leur rencontre, en 1971, le comique n'a que 35 ans, deux pièces et deux films, dont «Bananas», à son actif. Gagman plus qu'auteur, il alimente depuis bientôt vingt ans la presse new-yorkaise d'histoires et les showmen de la télévision de sketchs. Doué pour la magie autant qu'ignare en grammaire, timide et casanier dans la vie, Woody est un vibrion dévastateur sur scène. Fils d'un chauffeur de taxi ayant servi de bookmaker pour la Mafia, Allen amorce pourtant une métamorphose à partir de «Annie Hall». Luttant contre sa facilité, le ludion décide de sortir du ghetto du rire pour s'imposer dans l'aristocratie du drame.... S'il fait rire dans ces entretiens, Allen impressionne d'abord par sa fécondité. Au lit, à table, il ne cesse de griffonner des bons mots, des situations burlesques et des scripts potentiels qui s'entassent dans un sac à malices où il pioche, avant même de tourner le film qu'il vient d'écrire, pour esquisser le suivant. (Claude Arnaud - Le Point du 3 juillet 2008 )

Extrait :
Extrait de l'introduction :

Un livre de conversations rassemble en général des entretiens échelonnés sur quelques semaines, voire quelques mois, et, quelle que soit la durée de la période évoquée, reflète les sentiments d'un personnage à un moment donné de son existence.
Le volume que vous avez entre les mains s'est, au contraire, constitué progressivement, depuis 1971, durant la moitié de la vie de Woody Allen. Comme une photographie en accéléré, il reflète sa transformation, du réa­lisateur novice au cinéaste acclamé dans le monde entier, et montre ce qu'il a appris en cours de route.
J'ai le plaisir d'assister de près, depuis maintenant trente-six ans, à l'évolution d'un artiste. Pourtant, après notre première rencontre, je n'aurais pas parié gros là-dessus. Au printemps 1971, le New York Times Magazine me proposa trois sujets d'enquête. L'un d'eux consistait en un portrait de Woody Allen, comique de trente-cinq ans, auteur de deux pièces jouées à Broadway (Don 't Drink the Water et Tombe les filles et tais-toi), et de textes publiés dans le New Yorker, qui venait de commencer à diriger ses propres films dont il était aussi l'interprète. Il en avait déjà deux à son actif : Prends l'oseille et tire-toi (1969), parodie de documentaire sur un gangster minable, d'une ineptie si spectaculaire qu'il est incapable d'écrire le plan d'un hold-up, et Bananas, qui venait de sortir, évoquant sur le mode comique les révolutions en Amérique latine et la politique étrangère des États-Unis. Sur une intrigue minimaliste, ces deux films fonctionnent comme une série de sketchs, sans que l'auteur y soit très attentif à l'évolution de son personnage ni à son style cinématographique. C'est une suite de gags, tous hilarants.

Voir le site internet de l'éditeur Plon

> Du même auteur :

Bogart

Bogart (1997)

de A. M. Sperber et Eric Lax
(en anglais)

Sujet : Acteur > Humphrey Bogart

Woody Allen: Biographie

Woody Allen (1992)

Biographie

de Eric Lax

Sujet : Réalisateur > Woody Allen

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.
Un livre sur fond de couleur beige est un livre est un livre édité en langue anglaise.

13679 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •