MENU   

« Abbas Kiarostami »

Le cinéma à l'épreuve du réel

Couverture du livre Abbas Kiarostami par Collectif dir. Philippe Ragel

AmazonFnac
Rakuten/PriceMinister

Collectif sous la direction de Philippe Ragel

Type
Biographies
Sujet
RéalisateurAbbas Kiarostami
Mots Clés
Abbas Kiarostami, réalisateur, Iran
Année d'édition
2008
Editeur
Yellow Now
Collection
Côté cinéma
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 239 pages • 23,40 €
16,5 x 23,5 cm
ISBN
978-2-87340-226-6
Appréciation
4 étoiles (1 vote)

Moyenne des votes : 4 étoiles

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
1 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Platon déjà avait entrepris de penser le rapport de l'image au réel, ouvrant la voie à une riche tradition spéculative : il le faisait, bien sûr, en philosophe. Ouvreur de chemins, arpenteur de formes, le cinéaste iranien Abbas Kiarostami - sans conteste un des artistes les plus importants de ces trente dernières années - n'a cessé dans son domaine de se confronter à cette problématique majeure. A l'origine sans nul doute de cet attachement au réel : les productions pédagogiques du jeune Kiarostarni dans le cadre du département de cinéma du Kanun, qu'il fonde en 1970 sous le régime du Shah et où il signe son premier court métrage, le Pain et la rue. Suivront une vingtaine de films de facture plutôt réaliste avant que l'Europe ne découvre Où est la maison de mon ami ?, premier volet d'une trilogie qui, avec Et la vie continue... et Au travers des oliviers, le hisse bientôt au rang international. Palme d'or pour le Goût de la cerise en 1997, Abbas Kiarostami se tourne ensuite vers les technologies numériques naissantes et signe deux films qui prouvent sa grande indépendance vis-à-vis du monde professionnel et son désir de liberté jamais entamé :ABCAfrica en 2001 et Ten en 2002, deux films où la question du réel se voit reformulée par l'entremise d'un dispositif réduit à l'essentiel. Ce volume réunit un ensemble de réflexions de spécialistes mondiaux de Kiarostami ; à la faveur de thématiques qui nous sont apparues essentielles (matière, présence, durée, humanité, paysage, jeu, désir), il entend poser la question prégnante du réel à l'œuvre dans le travail du cinéaste. Réel que les films mêmes de Kiarostami invitent à ne pas envisager de façon trop étroite : il est certes en question dans la difficulté de l'artiste à en définir l'essence, mais aussi dans sa difficulté à se dire, à laisser sa trace dans l'acte de création.

Biographie de l'auteur :
Maître de conférences à l'Université de Toulouse II - Le Mirail, Philippe Ragel enseigne l'histoire et l'esthétique du cinéma. Spécialiste de Godard auquel il a consacré sa thèse de doctorat ainsi que de nombreux articles (CinémAction, Cinergon, etc.), il est membre du Laboratoire de recherche en audiovisuel (LARA) ; il a publié des travaux sur le cinéma italien, sur Renoir et sur le cinéma iranien, dont Abbas Kiarostami, cinéaste qui depuis quelque temps retient toute son attention. Sous sa direction ont paru récemment deux ouvrages scientifiques, l'un consacré à la figure de l'arbre au cinéma, incluant une correspondance avec Abbas Kiarostami (l'Arbre, Entrelacs n° 6, LARA,Toulouse), l'autre sur le dialogue entre ouverture et fermeture des films (Ouvrir-Fermer, Murmure, hors-série, Centre d'étude des arts contemporains, Lille). II est par ailleurs le directeur scientifique de la manifestation internationale autour de l'œuvre de Kiarostami (mars 2007, Toulouse) dans le prolongement de laquelle s'inscrivent les textes présentés ici.

Voir le site internet de l'éditeur Yellow Now

> Du même auteur :

Le Film en suspens : la cinéstase, un essai de définition

Le Film en suspens (2015)

la cinéstase, un essai de définition

de Philippe Ragel

Sujet : Théorie

> Sur un thème proche :

14894 livres recensés   •   (c)2014-2020  Livres-Cinema.info   •