MENU   

« Introduction au cinéma de Guy Debord et de l'avant-garde situationniste »

Couverture du livre Introduction au cinéma de Guy Debord et de l'avant-garde situationniste par Antoine Coppola

AmazonFnac
PriceMinister

de Antoine Coppola

Type
Etudes
Sujet
RéalisateurGuy Debord
Mots Clés
Guy Debord, réalisateur, politique, documentaire
Année d'édition
2006
Editeur
Sulliver
Collection
Politique du cinéma
édition revue et augmentée
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 121 pages • 13,00 €
12,5 x 18 cm
ISBN
978-2-35122-002-3
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
La réapparition des films de Debord, après 20 ans d'absence, relève d'une duplicité certaine : la machine récupératrice va sen emparer, faisant des films un objet de fétiche pour contemplateurs béats et "branchés" ; pire, elle en fera des œuvres d'art, des objets culturels, quelques avatars de l'inoffensif cinéma expérimental. Hors des contextes et des objectifs d'action directe comment réagir à l'une des phrases-clés du Film Hurlements en faveur de Sade : " Le cinéma est mort. " ? Comment comprendre l'affirmation dans Guy Debord son art et son temps : " Et maintenant, je me propose d'être anti-télévisuel dans la forme comme j'ai pu l'être dans le contenu " ? Les alliés du spectacle édulcoreront le contenu politique des films, feindront de ne pas les comprendre ; mieux : ils classeront les idées dans les musées mortifères de leur histoire, dans les tiroirs poussiéreux de l'académisme. Non, l'art n'est plus aujourd'hui que l'ennemi de la conscience ; la culture n'est plus qu'un simulacre qui sert à légitimer le prix de la marchandise, et l'histoire politique est aux mains de désinformateurs patentés. Mais pourquoi retarder l'échéance ? Debord connaissait déjà ces mécanismes ; renversant Hegel qui écrivait que le faux était un moment du vrai, il savait que le vrai n'est plus qu'un moment du faux. Le spectateur d'aujourd'hui, dont on a rempli la courte mémoire de lambeaux épars et décomposés d'une illusoire conscience historique, dont on a programmé la liberté, aliéné le corps, pardonné tous les péchés, n'est pas seulement entouré par le faux, il en est lui-même un produit, et il le sait. Nous parlions de duplicité, l'autre versant en est ce moment du vrai sur nos écrans ; tout comme l'histoire de la révolution espagnole ou celle des conseils ouvriers de Hongrie demeurent les terrains de luttes où les positions des uns et des autres se dévoilent, la ressortie des films de Debord pourra tout au moins servir à ceci : faire parader leurs ennemis.

Voir le site internet de l'éditeur Sulliver

> Du même auteur :

Le Cinéma asiatique: Chine, Corée, Japon, Hong-Kong, Taïwan

Le Cinéma asiatique (2004)

Chine, Corée, Japon, Hong-Kong, Taïwan

de Antoine Coppola

Sujet : Pays > Asiatique

Le Cinéma sud-coréen: Du confucianisme à l'avant-garde: splendeurs et misères du réalisme dans le nouvel ordre spectaculaire

Le Cinéma sud-coréen (1997)

Du confucianisme à l'avant-garde: splendeurs et misères du réalisme dans le nouvel ordre spectaculaire

de Antoine Coppola

Sujet : Pays > Corée

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

13380 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •