MENU   

« Kubrick, 1. les films »

Couverture du livre Kubrick, 1. les films par Collectif dir. Brigitte Gauthier

AmazonFnac
PriceMinister

Collectif sous la direction de Brigitte Gauthier

Type
Etudes
Sujet
RéalisateurStanley Kubrick
Mots Clés
Stanley Kubrick, filmographie
Année d'édition
2012
Editeur
L'Entretemps
Collection
Les points dans les poches
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 160 pages • 13,31 €
12 x 19 cm
ISBN
978-2-35539-138-5
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
Une réflexion en deux volumes sur l'oeuvre de Kubrick, menée par le program SCRIPT autour de la musique et des thèmes de ses films qui ont grandement influencé l'histoire du cinéma. Vol. 1. Kubrick, les films Le premier volume présente l'oeuvre du grand novateur qu'était Kubrick et rend hommage à ses qualités d'hypnotiseur. À la lumière de neuf analyses, on apprécie le travail d'un cinéaste philosophe. Sa maîtrise technique procure au spectateur une réflexion sur la nature profonde de l'Homme. Vol. 2. Kubrick, les musiques Les neuf articles de ce second volume traitent du choix et de l'utilisation du son dans l'oeuvre de Kubrick. Ils nous offrent un regard et une écoute nouvelle de ces films culte. Battements de coeur et souffle dans Shining, regards et musique dans Eyes Wide Shut... On découvre à quel point Kubrick s'investit dans la bande-son et en fait un élément cinématographique de premier plan. SCRIPT (Scénaristes Créateurs Réalisateurs Interprètes Performers Traducteurs), Centre de recherche en émergence sur les Langues et les Arts très contemporains basé à l'Université d'Évry-Val-d'Essonne sous la direction de Brigitte Gauthier. SCRIPT est destiné à devenir une plateforme de recherche sur les langues et les arts, constitution d'un projet d'Archives du Futur : des travaux axés sur les arts cinématographiques, le sous-titrage, le scénario et les arts du spectacle dans le monde d'aujourd'hui et de demain. SÉRIE S.C.R.I.P. (Scénaristes Créateurs Réalisateurs Interprètes Performers Traducteurs) : seule ligne éditoriale francophone alliant les arts du spectacle et la réflexion sur les langues. Cette série sera le lieu de publication des recherches internationales sur les écrits/scripts.

Extrait :
Brigitte GAUTHIER

INTRODUCTION : KUBRICK, LES FILMS, LES FILMS, LES FILMS

Kubrick fascine par l'originalité de son oeuvre. Toutes les générations sont intriguées par son art. À l'image du monolithe de 2001, il se dresse dans l'histoire du cinéma comme un repère, un cinéaste philosophe qui ouvre l'esprit sur une réflexion et un espoir d'humanité : «l'aube de l'humanité», le retour à la première image d'humanisation est paradoxalement une image de violence. Lorsque le singe parvient à instrumentaliser un os pour en faire une arme, la logique pratique qui détermine l'esprit humain s'éveille.
Tout au long de son oeuvre, la frontière entre l'humain et l'inhumain reste l'axe principal d'étude. La violence est-elle intrinsèque à notre condition ? Est-elle canalisable, exploitable, l'outil primordial de notre humanité ? Même les animaux peuvent apprendre à se battre, nous dit Spartacus dans un moment de remise en question, mais parvenir à proférer des paroles qui touchent et qui émeuvent les autres comme le fait Antoninus n'est pas donné à tout le monde.
L'oeuvre de Kubrick va de la peur et du désir (Fear and Desire) au désir et à la peur (Eyes Wide Shut), à la recherche de ce qui fonde notre humanité. Elle va d'Alex, le hooligan éclairé sensibilisé aux sonorités de Beethoven à Antoninus qui, au sein de l'armée de gladiateurs, sait chanter et réciter des poèmes.
L'homme, l'humain, la soif de liberté et de choix personnels entraînent Kubrick dans une déclinaison des facettes de notre humanité. C'est la raison pour laquelle ses films ont un pouvoir d'aimantation sur le public. Au-delà des histoires bien faites et magistralement filmées, il étire l'élastique entre ses doigts, prêt à le faire éclater aux marges des tensions de ce que nous avons en commun. Il joue d'une part sur l'inconscient collectif de manière jungienne en résonnant avec tous les symboles dissimulés de façon plus ou moins flagrante dans son oeuvre : hyperféminisation des love interests, hyper-masculinisation des protagonistes, perversion des antagonistes sur fond de labyrinthe, de cercles, d'espaces infinis.
Mais ce sont nos questionnements collectifs qui l'intéressent. Aucun des récits présentés ne se cantonne à une anecdote centrée sur les enjeux des personnages de l'histoire, le vrai récit se passe entre nous-mêmes et la thématique soumise à l'étude : les rêves d'évasion par l'argent (L'Ultime Razzia), la lâcheté, la perversion, la manipulation (Les Sentiers de la gloire), les désirs interdits {Lolita), l'adrénaline suscitée par les excès de violence et de perversité (Clockwork Orange), la folie comme ultime conséquence de la perfection mécanique {2001), l'ascension sociale inversement proportionnelle au parcours éthique (Barry Lyndon).

(...)

Voir le site internet de l'éditeur L'Entretemps

> Du même auteur :

> Sur un thème proche :

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

12909 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •