MENU   

« Le Cinéma en situation »

Expériences et usages du film

Couverture du livre Le Cinéma en situation par Collectif dir. Laurent Creton, Laurent Jullier et Raphaëlle Moine

AmazonFnac
PriceMinister

Collectif sous la direction de Laurent Creton, Laurent Jullier et Raphaëlle Moine

Type
Etudes
Sujet
Théorie
Mots Clés
théorie, réalisme, sociologie, spectacle, perception
Année d'édition
2012
Editeur
Presses Sorbonne Nouvelle
Collection
Théorème
Langue
français
Taille d'un livre de poche 11x18cmTaille relative de ce livreTaille d'un grand livre (29x22cm)
Taille du livre
Format
Broché • 145 pages • 19,00 €
19 x 23 cm
ISBN
978-2-87854-585-2
Appréciation
pas d'appréciation (0 vote)

Moyenne des votes : pas d'appréciation

0 vote 1 étoile = On peut s'en passer
0 vote 2 étoiles = Bon livre
0 vote 3 étoiles = Excellent livre
0 vote 4 étoiles = Unique / une référence

Votre appréciation :

Description de l'ouvrage :
«Les films sont davantage que ce qui tombe de l'écran et des haut-parleurs» écrivait en 1932 le sociologue américain Herbert Blumer. Donner du sens aux données audiovisuelles suppose en effet quantité d'interactions entre toutes sortes d'agents et quantité d'ajustements entre toutes sortes d'hypothèses interprétatives. Ce que nous pensons du film et le bénéfice que nous en tirons varie en fonction de la situation. Avec qui le voit-on ? Quel usage ferons-nous de ce que nous voyons ? Comment la confrontation avec d'autres opinions modifiera-t-elle la nôtre ? Comment le film s'accommodera-t-il de nos «identités multiples» ? Au lieu d'être centré sur le «texte», mais sans pour autant poser que le spectateur est libre d'interpréter à sa guise toutes les données qui lui arrivent, cet ouvrage explore la situation cinématographique, ce moment de vie privilégié qui mobilise nos ressources et nos dispositions. Cet ouvrage a été dirigé par Laurent Creton, Laurent Jullier et Raphaëlle Moine, professeurs à l'IRCAV, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3.

Biographie de l'auteur :
Laurent Creton, Laurent Jullier et Raphaëlle Moine sont professeurs à l'IRCAV, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3.

Extrait :
Pour une approche interdisciplinaire de la notion de situation cinématographique

Que signifie se pencher sur le cinéma «en situation» ?

Cela signifie prendre en compte l'expérience qu'a le/la spectateur/spectatrice du film en fonction du contexte (social, historique, affectif, etc.) dans lequel il/elle le regarde. Cela signifie élargir l'objet d'étude «cinéma» aux pratiques de réception, de «consommation», et à tout un ensemble de cadres qui, s'ils ne déterminent pas ce que nous pensons du spectacle, influencent nécessairement la compréhension que nous avons de lui et notre avis sur sa qualité ou, par exemple, son utilité éthique. Cela signifie : cesser d'associer «film» à «long-métrage en salle de cinéma, regardé religieusement dans la pénombre». L'acte qui consiste à «voir» - mais on devrait dire à «vivre» - un film, autant que celui qui consiste à le produire, engage de ce fait de nombreuses dimensions de la vie sociale, sinon toutes. Marcel Mauss aurait même pu enrôler le cinéma sous la bannière du «fait social total» : lui aussi suppose l'intervention d'un grand nombre d'institutions dans ce qui relève d'un échange et d'une interaction avec des «objets qu'on présente avec succès et que l'on reçoit avec joie», des objets que l'on «recueille et transmet avec amour».
Si Mauss n'a pas cité expressément le cinéma, le premier à avoir franchi le pas est sans doute Edgar Morin, en 1952. Cependant, comme le montre Jean-Marc Leveratto, Morin a pris soin de parler de «fait de civilisation total», pour en empêcher toute interprétation «républicaine» et en souligner le caractère international et transculturel. C'est que ce fait de civilisation comprend avant tout une situation. Ce terme de «situation» provient lui aussi de la sociologie. Erving Goffman (1922-1982) l'a rendu indispensable en le décrivant comme l'ensemble des cadres qui nous permettent de comprendre ce qui se passe au cours d'une expérience quotidienne et de «raconter ce qui nous est arrive» ensuite. Compte tenu de notre objet, il s'agit du moment de notre vie dans lequel prend place la vision du film, incluant non seulement les cadres spécifiques au cinéma du cinéma (le genre, par exemple, pour en citer un très courant), mais aussi l'avant et l'après, la médiatisation lors de la sortie du film, les personnes qui nous accompagnent et leurs réactions pendant la projection, la discussion qui s'en suit, etc. Mais Goffman n'a pas invité le concept de situation* : il l'a puisé, en le transformant, chez Herbert Blumer (1900-1987). Ce sociologue est connu pour avoir mis au point la notion d'interactionnisme symbolique, une notion utile pour parler de cinéma, puisqu'elle sert à montrer que le sens (ici, donc, le sens du film) est construit en fonction des interactions que nous avons les uns avec les autres, et non pas «déduit» du film ou «trouvé» à force d'acharnement interprétatif à l'intérieur du seul «texte filmique». Blumer a d'ailleurs eu l'occasion de donner un aperçu de ce qu'aurait été l'application systématique de sa théorie au cinéma, puisqu'il a participé à la vaste campagne d'observation de la réception et de l'usage des films américains connue sous le nom de Payne Studies, au début des années trente, et en a tiré un livre où il écrit : «Il est important de prendre en compte le fait que les films sont davantage que ce qui tombe de l'écran et des haut-parleurs ; assister à leur projection est une expérience qui s'inscrit à l'intérieur d'un complexe jeu de dispositions et de déterminations».
(...)

Voir le site internet de l'éditeur Presses Sorbonne Nouvelle

> Des mêmes auteurs :

Vies héroïques : Biopics masculins, biopics féminins

Vies héroïques (2017)

Biopics masculins, biopics féminins

de Raphaëlle Moine

Sujet : Genre > Historique

Star Wars: Anatomie d'une saga

Star Wars (2015)

Anatomie d'une saga

de Laurent Jullier

Sujet : Un Film > Star Wars

Voyez comme on chante !:Films musicaux et cinéphilies populaires en  France (1945-1958)

Voyez comme on chante ! (2014)

Films musicaux et cinéphilies populaires en France (1945-1958)

Collectif dir. Sébastien Layerle et Raphaëlle Moine

Sujet : Genre > Comédie musicale

Economie du cinéma: Perspectives stratégiques

Economie du cinéma (2014)

Perspectives stratégiques

de Laurent Creton

Sujet : Economie

Les salles de cinéma: Enjeux, défis et perspectives

Les salles de cinéma (2013)

Enjeux, défis et perspectives

de Laurent Creton et Kira Kitsopanidou

Sujet : Economie

Le clip: Histoire et esthétique

Le clip (2013)

Histoire et esthétique

de Laurent Jullier et Julien Péquignot

Sujet : Technique > Musique

Analyser un film: De l'émotion à l'interprétation

Analyser un film (2012)

De l'émotion à l'interprétation

de Laurent Jullier

Sujet : L'analyse de films

Cinéphiles et cinéphilies: Une histoire de la qualité cinématographique

Cinéphiles et cinéphilies (2010)

Une histoire de la qualité cinématographique

de Laurent Jullier et Jean-Marc Leveratto

Sujet : Sociologie

Policiers et criminels: Un genre populaire européen sur grand et petit écrans

Policiers et criminels (2009)

Un genre populaire européen sur grand et petit écrans

de Raphaëlle Moine, Brigitte Rollet et Geneviève Sellier

Sujet : Genre > Policier

Cinéma et stratégies: Economie des interdépendances

Cinéma et stratégies (2008)

Economie des interdépendances

de Laurent Creton

Sujet : Economie

Interdit aux moins de 18 ans: Morale, sexe et violence au cinéma

Interdit aux moins de 18 ans (2008)

Morale, sexe et violence au cinéma

de Laurent Jullier

Sujet : Sociologie

Remakes : Les films français à Hollywood

Remakes (2007)

Les films français à Hollywood

de Raphaëlle Moine

Sujet : Généralités

Stendhal, le désir de cinéma: suivi des Privilèges du 10 avril 1840 de Stendhal

Stendhal, le désir de cinéma (2006)

suivi des Privilèges du 10 avril 1840 de Stendhal

de Laurent Jullier et Guillaume Soulez

Sujet : Histoire du cinéma

Les Images de synthèse: De la technologie à l'esthétique

Les Images de synthèse (2005)

De la technologie à l'esthétique

de Laurent Jullier

Sujet : Technique > Effets spéciaux

Histoire économique du cinéma français: production et financement 1940-1959

Histoire économique du cinéma français (2004)

production et financement 1940-1959

de Laurent Creton

Sujet : Pays > France

France / Hollywood: Echanges cinématographiques et identités nationales

France / Hollywood (2002)

Echanges cinématographiques et identités nationales

Collectif dir. Martin Barnier et Raphaëlle Moine

Sujet : Economie

Cinéma & (in)dépendance: Une économie politique

Cinéma & (in)dépendance (1998)

Une économie politique

de Laurent Creton

Sujet : Economie

L'Écran post-moderne: Un cinéma de l'allusion et du feu d'artifice

L'Écran post-moderne (1997)

Un cinéma de l'allusion et du feu d'artifice

de Laurent Jullier

Sujet : Théorie

> Sur un thème proche :

La Direction de spectateurs:Création et réception au cinéma

La Direction de spectateurs (2015)

Création et réception au cinéma

Collectif dir. Dominique Chateau

Sujet : Sociologie

Le mythe, le miroir et le divan: Pour lire le cinéma

Le mythe, le miroir et le divan (2009)

Pour lire le cinéma

de Michel Serceau

Sujet : Sociologie

Cinéma et théories de la réception:Etudes et panorama critique

Cinéma et théories de la réception (2012)

Etudes et panorama critique

Collectif dir. Christophe Gelly et David Roche

Sujet : Théorie

L'art des foules : Théories de la réception filmique comme phénomène collectif en France (1908-1930)

L'art des foules (2011)

Théories de la réception filmique comme phénomène collectif en France (1908-1930)

de Emmanuel Plasseraud

Sujet : Sociologie

Qu'est-ce que le réel ? : Des cinéastes prennent position

Qu'est-ce que le réel ? (2018)

Des cinéastes prennent position

Collectif

Sujet : Théorie

Le partage de l'intime : Histoire, esthétique, politique : cinéma

Le partage de l'intime (2018)

Histoire, esthétique, politique : cinéma

Collectif dir. Frédérique Berthet et Marion Froger

Sujet : Théorie

DépersonnalisationS au cinéma:Du traumatisme à la création

DépersonnalisationS au cinéma (2018)

Du traumatisme à la création

de Virginie Foloppe

Sujet : Théorie

Nota : Un livre sur fond légèrement grisé est un livre qui n'est plus actuellement édité ou qui peut être difficile à trouver en librairie. Le prix mentionné est celui de l'ouvrage à sa sortie, le prix sur le marché de l'occasion peut être très différent.

12919 livres recensés   •   (c)2014-2019  Livres-Cinema.info   •